Brailsford sur les 5 secondes perdues par Thomas sur Bernal: "Ça ne change rien"

Brailsford sur les 5 secondes perdues par Thomas sur Bernal : "Ça ne change rien"
Brailsford sur les 5 secondes perdues par Thomas sur Bernal : "Ça ne change rien" - © Tous droits réservés

Geraint Thomas a perdu 5 secondes sur son coéquipier Egan Bernal lundi lors de l’arrivée à Epernay. Cinq secondes dues à un écart de quelques mètres. Le Britannique a laissé un trou de plus d’une seconde entre lui et le Colombien dans le final chahuté de la 3e étape. Ce qui, avec les calculs d’écart avec le premier qui a passé la ligne dans le groupe devant Thomas, fait donc 5 secondes.

Dans la configuration actuelle, avec deux leaders dans l’équipe Ineos, est-ce que ce petit écart a une influence sur la stratégie de l’équipe ? "Pas du tout" explique Dave Brailsford, le manager de l’équipe au micro de Jérôme Helguers. "Quand on regarde les images, ce n’est pas réellement 5 secondes, c’est quelques mètres. C’est le calcul de l’écart qui fait 5 secondes mais ce ne sont pas 5 secondes réelles. Ça ne change rien. Cet écart ne veut rien dire. On ne peut pas tirer de conclusion de cela pour une montée de 40 minutes."

Le Tour rentre dans deux étapes plus difficiles avec ce mercredi, 4 difficultés au programme. "Il faut rester vigilant" ajoute Dave Brailsford. "Un coureur visant le classement général pourrait très bien tenter sa chance."

Et ce jeudi, c’est la première arrivée au sommet avec la Planche des Belles Filles. Le manager d’Ineos pense que ce sera déjà un premier vrai test sur cette édition 2019 du Tour. "Demain, ce sera un test pour tout le monde. C’est une étape exigeante. Avec une dernière montée difficile. Tout le monde va espérer être dans une bonne journée. Mais demain on aura un état de la forme du moment de tout le monde."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK