Le festival norvégien continue !

Edvald Boasson Hagen
Edvald Boasson Hagen - © Belga/AFP

Edvald Boasson Hagen a remporté son 2e succès personnel sur ce Tour de France, le quatrième de son pays, en s'adjugeant la 16e étape jugée à Pinerolo en Italie.

Comme tous les jours, ça bagarre à plus de 50 km/h dans la première heure jusqu'à ce que la bonne échappée se dégage. Un groupe de dix se détache, rapidement rejoint par quatre coureurs. Le groupe des 14 renseigne notamment Edvald Boasson Hagen (Sky), Sylvain Chavanel (Quick-Step), Sandy Casar (FDJ), Bjorn Leukemans (Vacansoleil) ou ... la lanterne rouge Andrey Amador (Movistar).

Au pied du col Sainte Marguerite, la première des cinq difficultés du jour, les fuyards possèdent 4'30'' d'avance sur un peloton qui a clairement abdiqué. Europcar contrôle mais sans stress inutile puisque Casar, 21e à 14'36'', est le plus "menaçant" pour Thomas Voeckler.

Dans l'ascension de Montgenèvre (2e catégorie), Johnny Hoogerland (Vacansoleil), Kevin De Weert (Quick-Step), Nicolas Roche (Agr2-La Mondiale) profitent de la léthargie ambiante pour partir en contre. Ruben Perez Moreno s'en va seul à plus de 60 km de l'arrivée. Le trio Hoogerland-De Weert-Roche ne recollera jamais à la tête.

Le Basque d'Euskaltel va s'époumoner dans la vallée et s'écraser sur les premières pentes de la côte de Pramartino. Sylvain Chavanel l'avale avant d'être déposé par Edvald Boasson Hagen.

Dans le peloton, BMC et Leopard mettent en route dès le pied de la dernière difficulté mais personne ne bouge. Et comme hier, c'est Alberto Contador (Saxo Bank) qui lance les hostilités sans parvenir, cette fois, à faire de différence. Samuel Sanchez et le Madrilène font la descente à fond et poussent Voeckler à la faute. Le duo espagnol prend aussi quelques secondes sur Evans et les Schleck avant d'être repris.

Déjà vainqueur à Lisieux, "Eddy" s'impose à Pinerolo devant Mollema et Casar. Les deux "tout-droits" de Voeckler, lui, coutent 27'' par rapport aux autres favoris. Cadel Evans revient donc à 1'18 au Général. Jelle Vanendert conserve son maillot à pois. Mark Cavendish a consolidé sa tunique verte en grignotant un petit point au sprint intermédiaire.

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK