Blessé à la rotule, Philippe Gilbert quitte le Tour de France

Trop dangereux pour courir disait l’un, on a du neutraliser la course disait l’autre. Hier la première étape du Tour de France 2020 a fait beaucoup de dégâts. Parmi les premiers abandons, celui de Philippe Gilbert. Victime d’une chute samedi, Gilbert quitte le Tour de France, a fait savoir dimanche Lotto Soudal dans un communiqué. L'équipe compte aussi l'abandon de John Degenkolb, arrivé hors délais.

Le coureur a été touché au genou gauche suite à une chute survenue durant la première étape de la Grande boucle à Nice. Il a été transporté à la Clinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer, où une IRM a révélé une fracture de la rotule, précise son équipe.


>>> Lire aussi: Gilbert : "Je me retrouve de nouveau avec une fracture au genou gauche"


"Le médecin recommande une période d’immobilisation de deux à trois semaines", a affirmé Philippe Gilbert.

Le Belge s’était déjà fracturé la même rotule sur le col de Portet-d’Aspet lors de l’édition 2018 du Tour de France.

Lotto Soudal a déjà perdu un coureur samedi, John Degenkolb, arrivé hors délais. L’Allemand a chuté à 65 km de l’arrivée. Les examens n’ont pas révélé de fracture, mais le départ de la deuxième étape aurait tout de même été compliqué, selon l’équipe.

"Quelle déception", a déploré Philippe Gilbert. "J’éprouve énormément de respect pour John, qui a terminé la course après une vilaine chute, pédalé 65 kilomètres seul et franchi la ligne d’arrivée deux minutes hors délai. Il a donné le meilleur de lui-même. Avec la pluie et la succession de chutes, il aurait au moins pu être comptabilisé dans les résultats, même s’il ne poursuivait pas par la suite. C’est inacceptable", a conclu le coureur.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK