Bjarne Riis regrette ses propos sur le Tour de France, selon Prudhomme

Bjarne Riis en 2011
Bjarne Riis en 2011 - © ERIC LALMAND - BELGA

Le Danois Bjarne Riis, attendu sur le Tour de France 2020 comme responsable de l'équipe NTT après plusieurs années d'absence, a dit regretter ses propos sur le maillot jaune prononcés à l'époque de ses aveux de dopage, a affirmé mardi le patron du Tour, Christian Prudhomme.

"Il m'a envoyé un message en disant qu'il regrettait ce qu'il avait pu dire sur le Tour de France il y a quelques années notamment (...) qu'il ne savait plus où était son maillot jaune", a déclaré Christian Prudhomme lors de la présentation du départ de la Grande Boucle au Danemark en 2021.

Vainqueur du Tour en 1996, Bjarne Riis avait reconnu en 2007 s'être dopé. "Mon maillot jaune est rangé dans un carton dans mon garage, vous pouvez venir le prendre si cela vous chante", avait-il alors lancé.

Pour Christian Prudhomme, c'est une timide avancée. "Je préfère avoir ce message plutôt qu'il ne nous parle pas et ne nous dise rien", a-t-il estimé, sans vouloir pour autant passer l'éponge.

"Le passé, (...) on ne pourra jamais le changer. On peut toujours espérer que demain ça aille mieux", a conclu Christian Prudhomme.

Seul Danois à avoir remporté le Tour, Bjarne Riis était passé aux aveux après les révélations de son ancien soigneur. Il avait confirmé avoir consommé de l'EPO dans les années 1990, celles de ses succès.

A l'écart du peloton depuis son éviction de la direction de l'équipe Tinkoff en 2015, il a fait son grand retour en annonçant début janvier qu'il devenait manager de l'équipe sud-africaine NTT Pro Cycling (ex-Dimension Data), au capital duquel il entrait avec l'entreprise (Virtu Cycling) qu'il a cofondé.

A cette occasion, Riis, 55 ans, avait alors à nouveau fait acte de contrition, assurant qu'il avait changé.

Son retour a pourtant suscité la controverse. "A mon avis, (il) manque de crédibilité et de capacité morale pour diriger une équipe cycliste", a déclaré notamment le directeur de l'agence antidopage danoise Michael Ask au quotidien Politiken.

Après sa carrière de coureur marquée par sa victoire dans le Tour 1996, Riis est devenu patron d'équipe à partir de 2001. Sous les maillots de CSC, Saxo Bank, il a dirigé plusieurs des grands noms du peloton, principalement le Français Laurent Jalabert, le Luxembourgeois Andy Schleck, le Suisse Fabian Cancellara et l'Espagnol Alberto Contador.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK