"0% de chance de gagner le Tour"

Thomas Voeckler
Thomas Voeckler - © EPA

"J'ai 0% de chance de gagner le Tour de France" a répondu dimanche le maillot jaune Thomas Voeckler aux pronostics, qui enflent depuis la veille et l'annoncent comme un possible vainqueur de la Grande Boucle 2011.

Jusqu'à samedi, la question était de savoir comment vous alliez garder votre maillot jaune. On parle désormais de vous voir gagner le Tour de France. Est-ce difficile à assumer ?

"Non, ce n'est pas difficile parce que je me concentre sur mon travail sur le vélo, sur l'aspect sportif. Je ne suis pas là pour gagner le Tour de France, ce n'est pas mon objectif, je pense même que je n'ai aucune chance. J'ai réussi à suivre les favoris hier (samedi au plateau de Beille). Ce serait un bonheur d'arriver à les suivre par la suite mais je n'estime pas avoir le niveau en haute montagne. Hier (samedi) c'est presque une anomalie que j'ai pu les suivre ! Je ne me prends pas trop la tête. Bien sûr, avoir réussi à les suivre, ça motive. Maintenant, je sais ce que sont les Alpes, je m'attends à des moments très difficiles."

Vous affirmez ne pas pouvoir gagner le Tour. Mais tous les Français l'attendent... Dans quelle mesure voulez-vous gagner ce Tour ?

"Tout le monde voudrait gagner le Tour ! Les Français, je le sens bien, attendent une victoire depuis Bernard Hinault (1985) et un Français sur le podium depuis Richard Virenque (1997). Je ne veux pas mentir au public, il reste une semaine. Peut-être que ça ferait de la publicité si j'annonçais: Je suis en jaune, je vais gagner. Le Tour a été dessiné pour que la dernière semaine soit décisive. Je vais me battre. Mais j'estime avoir 0% de chance de gagner le Tour de France."

Pensez-vous pouvoir éventuellement compter sur un coup de main d'autres équipes françaises ?

"Je ne pense pas. Dans la montagne, les coups de main, ça n'existe pas. Ou on a les jambes pour suivre ou on n'arrive pas à suivre. Ce n'est pas comme sur le plat. Je ne m'attends à aucune aide à part celle de mes coéquipiers."
      
AFP

Et aussi