Alaphilippe résistera-t-il jusqu'au bout ? Oui et non…

Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe - © YORICK JANSENS - BELGA

Julian Alaphilippe n'est pas indestructible : le maillot jaune a montré des premiers signes de faiblesse dans la montée du Prat d'Albis dimanche. Il reste toutefois ‘l’homme du Tour’, avec plus d'une minute trente d'avance au classement général, mais le défi de la troisième semaine est immense.

Le programme est coriace d'ici l'arrivée aux Champs-Elysées. Cinq étapes, trois dans les Alpes, après deux journées de transition, autour de Nîmes puis vers Gap, où une météo caniculaire est annoncée.

Le Français de 27 ans suscite de nombreuses interrogations. Performances étonnantes pour les uns, coureur transcendé par la tunique jaune pour les autres. Afin de tenter d’objectiver la situation, nous avons regardé les participations aux Grands Tours du coureur Deceuninck - Quick-Step.

En 2016, Alaphilippe participe pour la première fois au Tour de France. Il récolte une deuxième place sur une étape et boucle l’épreuve au 41e rang final (2h00'09''). Au passage, il termine 12e du classement de la montagne. 2017 : le Français s’engage sur la Vuelta. 67e au général (à 2h59'11''), il termine 25e de la montagne. Retour sur la Grande Boucle l’année suivante. Maillot à pois à Paris, il finit 33e du classement général (à 1h28'08'').

2019 est un grand cru pour Alaphilippe. Vainqueur notamment des Strade Bianche, de Milan - Sanremo et de la Flèche Wallonne, le Français a déjà empoché deux étapes sur le Tour de France édition 2019. Leader du général, il possède 1’35’’ d’avance sur Geraint Thomas, 1’47’’ sur Steven Kruijswijk, 1’50’’ sur Thibaut Pinot et 2’02’’ sur Egan Bernal.

Résistera-t-il jusqu’au bout ? Au vu des performances d’Alaphilippe sur les Grands Tours dans le passé, tenant compte du fait qu'il était présent uniquement pour empocher des victoires d'étapes, on serait tenté de répondre non. Son jusqu’au boutisme pourrait inverser cette impression. La réponse définitive apparaitra dans les prochains jours.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK