Saugrain sur l'exploit de Froome au Giro: "Cette victoire ne va pas plaire à tout le monde"

Saugrain sur l'exploit de Froome au Giro: "Cette victoire ne va pas plaire à tout le monde"
Saugrain sur l'exploit de Froome au Giro: "Cette victoire ne va pas plaire à tout le monde" - © Tous droits réservés

Au prix d'un numéro incroyable, le Britannique Chris Froome a pris les commandes du Giro, vendredi, au-dessus de Bardonecchia, après sa victoire dans la 19e étape. Une victoire qui risque de faire parler de par sa nature (une échappée de 80 kilomètres) et parce que la participation du Britannique n'était pas assurée à cause de son contrôle antidopage "anormal" de la Vuelta en septembre dernier. Mais la procédure étant encore en cours, Froome a pu se présenter au départ de Jérusalem.

"Cette victoire ne va pas plaire à tout le monde" analyse notre consultant Cyril Saugrain. "Le cas Froome n'étant pas encore réglé, on est encore dans un vide juridique. Il y a de grosses questions qui se posent: "pourquoi n'est-il pas suspendu alors qu'il y a une procédure en cours?" Il est clair que cela ne simplifie la situation de l'UCI. Tout le monde va se poser beaucoup de questions... Le pire de tout serait qu'il soit au final sanctionné rétroactivement et qu'on se retrouve avec un "non-vainqueur" du Giro en 2018, parce que contrôlé en Espagne et ayant profité d'un vide juridique pour rouler le Giro. Cette situation est très inconfortable, pour Froome, pour Sky et pour le vélo."

A deux jours de l'arrivée à Rome, le quadruple vainqueur du Tour de France précède désormais le Néerlandais Tom Dumoulin, vainqueur sortant du Giro, d'une quarantaine de secondes. Le Français Thibaut Pinot est remonté de la 5e à la 3e place, mais à plus de 4 minutes. Froome a mené un raid solitaire de... 80 kilomètres, une performance d'une autre époque.

"L'exploit ne m'étonne qu'à moitié" continue Cyril Saugrain. "Je reste persuadé que Christopher Froome voulait arriver sur le Giro avec comme objectif de le gagner mais avec un état de forme à améliorer. Afin d'avoir un état de fraîcheur excellent lors de la dernière semaine. Il a aussi l'objectif de performer sur le Tour de France. Donc tenir un état de forme durant 3 semaines sur le Giro n'aurait pas été possible avec l'ambition d'être potentiellement bien sur le Tour."

"Ce qu'il a fait aujourd'hui est un réel exploit" termine Cyril Saugrain. "Il a pris le risque. Il a intelligemment utilisé le terrain en attaquant à 80 kilomètres de l'arrivée. Il s'est lancé dans un rapport de force avec ses opposants direct qui est juste phénoménal. Ca a été une bagarre d'homme à homme comme on n'en a plus vue depuis longtemps. Comme quoi il est possible de faire tout exploser."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK