Quand un tifoso parle de Remco Evenepoel : "Il est tout petit, tout mince et ne ressemble à rien. Mais en fait, il est fantastique et vole comme une plume"

Sans vraiment le vouloir, Remco Evenepoel se construit une histoire et un lien particulier avec l’Italie. C’est là qu’il a connu le drame, en août dernier sur le Tour de Lombardie et neuf mois plus tard, c’est là qu’il revit en participant au Giro. Le public italien, comme le public belge, est passionné de vélo. Les tifosi sont touchés par l’histoire de Remco, jeune prodige déjà marqué par la douleur et les affres du sport cycliste.

En passant devant l’hôtel de l’équipe Deceuninck-Quick Step, Innocente stoppe sa sortie de cyclotouriste et observe. Quand nous lui tendons notre micro, la forme est magnifique avec cet accent italien qui chante. Mais le fond de son propos est tout aussi intéressant. "C’est une personne différente d’un coureur normal. Il est petit, tout mince, il ne ressemble à rien mais en fait il est fantastique. On a l’impression de voir un petit garçon qui vole comme une plume, mais en fait il a un moteur énorme. Les tifosi sont effectivement sous le charme de son niveau", confie Innocente.

Sa seule erreur c’est en Lombardie

"C’est un champion. Il l’a démontré à l’âge qu’il a, la façon dont il a gagné des courses tactiquement. La seule erreur qu’il a faite c’est en Lombardie, il a essayé de suivre Vincenzo Nibali dans la descente. Il n’aurait pas dû. Il aurait perdu un peu de temps mais il aurait encore pu gagner. Qu’a fait Nibali après ? Il n’a pas gagné la course, il a seulement fait une descente trop risquée. Et lui comme il était jeune, il a suivi mais…", poursuit notre cycliste italien amateur.


►►► À lire aussi :
Notre page GIRO
De l’effroyable chute jusqu’au Giro : Les 9 derniers mois de Remco Evenepoel en 9 dates clés

Analyse détaillée du parcours de ce 104ème Giro d’Italia


Et quand nous demandons à innocente si Remco Evenepoel pourrait un jour porter le rose, il répond : "Moi je suis un supporter de tous les coureurs, ils me plaisent tous mais lui… Il a quelque chose en plus. Cette année, il n’a pas encore couru, on ne sait pas où il en est. J’espère qu’il ira décrocher le maillot rose. Même son équipier João Almeida a failli le faire l’an dernier, il ne lui a pas manqué grand-chose pour rester en rose jusqu’à la fin".

1 images
Un tifoso parle de Remco Evenepoel : "Il est petit, tout mince, il ne ressemble à rien mais en fait il est fantastique !" © RTBF et Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK