Giro : Egan Bernal fait coup double sur la 9e étape, Remco Evenepoel termine 4e à 10 secondes

Egan Bernal a remporté la 9e étape de ce Giro 2021 en lâchant tous ses adversaires dans le dernier kilomètre et demi non asphalté avec des passages à 14%. Le Colombien prend le maillot rose d’un courageux Attari Valter qui termine à une cinquantaine de secondes. Remco Evenepoel termine 4e à 10 secondes.

Cette neuvième étape du Giro offrait à nouveau un terrain de jeu propice aux grimpeurs. Et nombreux sont les coureurs qui avaient envie de prendre l’échappée du jour. Il faut de nombreuses tentatives avant que le bon coup ne parte avec notamment un groupe de trente coureurs qui avait tenté de prendre le large.

Le vainqueur de la 6e étape, Gino Mader (Bahrain-Victorious), avait visiblement envie de défendre son maillot de meilleur grimpeur et a tenté sa chance à plusieurs reprises. Il a d’ailleurs pris 18 points en passant premier au sommet du Passo Godi.

Mais le peloton n’avait visiblement pas envie de laisser partir un groupe conséquent trop rapidement et il aura fallu attendre plus de 70km avant que des coureurs ne comptent plus d’une minute d’avance, notamment car des coureurs comme Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) ou Daniel Martinez (Ineos Grenadiers) sont à l’avant et trop dangereux au général. Présent dans une des tentatives d’échappée, Matej Mohoric (Bahrain-Victorious) a dû quitter les routes du Giro après une effrayante chute.

A 80km de l’arrivée, le peloton laisse enfin partir un groupe d’une quinzaine de coureurs avec des hommes comme Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Diego Ulissi (UAE), Tanel Kangert (BikeExchange ou Luis Leon Sanchez (Astana).

La bagarre démarre dans l’avant-dernière ascension du jour pour les hommes de tête. Bouchard (AG2R Citroën), Guerreiro (EF Education-Nippo), Bennett (Jumbo Visma), Storer (Team DSM) et Mollema tente de fausser compagnie aux autres échappés. Ils sont rejoints par Edet (Cofidis) et Carr (EF Education-Nippo). Ce dernier tente directement sa chance et part seul avant d’être rejoint par Bouchard. Le Français lâche ensuite le Britannique pour tenter de conclure en solitaire. Dans la dernière montée, Bouchard est rejoint par Bouwman.


►►► À lire aussi : Giro : les classements après la 9e étape


Dans la montée finale de 5,7km, le maillot rose Attari Valter recule petit à petit et s’accroche en queue de groupe. Le dernier kilomètre et demi, non asphalté et avec un passage à 14% est un véritable mur. Pourtant Egan Bernal accélère et grimpe ce dernier kilomètre en véritable fusée, laissant sur place Bouchard et Bouwman.

Ciccone est le seul à pouvoir s’accrocher l’espace d’un instant mais doit le laisser filer. Le Colombien s’impose en solitaire et prend le maillot rose. Giulio Ciccone est deuxième à 7 secondes, Vlasov est troisième à 10 secondes dans le même temps que Remco Evenepoel qui a bien géré sa montée et termine quatrième.

Le coureur d’INEOS Grenadiers devient donc le nouveau leader de ce Giro 15 secondes devant Remco Evenepoel. Vlasov complète le podium à 2 secondes. Attari Valter cède sa tunique rose et est désormais cinquième à 43 secondes. Louis Vervaeke sort du top 10 et chute à la 14e place à 1 minute 33.


►►► À lire aussi : 
Notre page GIRO
De l’effroyable chute jusqu’au Giro : Les 9 derniers mois de Remco Evenepoel en 9 dates clés

Analyse détaillée du parcours de ce 104ème Giro d’Italia


LE LIVE COMMENTÉ

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK