Giro : Caleb Ewan aux anges, Tim Merlier aurait pu gagner sans un saut de chaîne

Caleb Ewan s'est offert une première victoire sur le Tour d'Italie en remportant la cinquième étape ce mercredi entre Modène et Cattolica. Il s'agit de sa dixième victoire sur un Grand Tour : l'Australien a déjà remporté quatre étapes sur le Giro, cinq sur le Tour de France et une sur le Tour d'Espagne.

"Il y avait beaucoup de pression sur l'équipe et sur moi pour faire quelque chose, a reconnu le sprinteur de l'équipe belge Lotto Soudal après la course. C'est un soulagement. Mon objectif est de gagner une victoire dans chaque Grand Tour cette année. Je pense que mes coéquipiers se sont surpassés. Ils étaient si bons aujourd'hui. Sans eux, je n'aurais pas atteint l'arrivée aussi rapidement. Vous me connaissez, je suis ambitieux et je veux en gagner le plus possible. Cela fait du bien pour ma confiance et celle de l'équipe."

Le Belge Tim Merlier, vainqueur de la deuxième étape dimanche, a lui terminé à la douzième place. Le coureur d'Alpecin-Fenix a vu sa chaîne sauter dans les derniers mètres et n'a pas pu rivaliser avec ses concurrents.

Le Champion de Belgique 2019 était pourtant idéalement placé au moment de lancer le sprint. "Cela ne pouvait pas être mieux ! J'étais parfaitement placé et je me disais que j'étais bien parti. À ce moment-là, Cofidis est passé à côté et j'ai voulu me déplacer vers la droite. Ewan a défendu sa place et ma chaîne a sauté dans la manœuvre. Mon sprint était fini. C'est dommage car j'avais de bonnes jambes et la victoire était possible."

Le sprinteur belge perd le maillot cyclamen au profit de Giacomo Nizzolo, deuxième derrière Caleb Ewan. "C'est dommage mais je tenterai de nouveau ma chance au sprint vendredi. Cette étape m'a donné quand même donné de la confiance. Je vais continuer à essayer et l'équipe fait du bon travail. Je devrai survivre dans l'étape de montagne jeudi et puis bien récupérer en vue de vendredi."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK