Dumoulin domine le chrono et s'empare du rose, Monfort très bon 7e

Tom Dumoulin a fait parler ses qualités de rouleur pour prendre le pouvoir sur le Giro. Le Néerlandais s'est montré le plus rapide sur les 39,8 km du contre-la-montre de Montefalco. Il est le nouveau leader.

Dumoulin a avalé la distance en 50 minutes et 37 secondes, à plus de 47 km/h de moyenne. Il a battu le Britannique Geraint Thomas (Sky) de 49 secondes et le Luxembourgeois Bob Jungels (Quick Step) de 56 secondes.

Maxime Monfort (Lotto-Soudal) a parfaitement géré son effort dans ce chrono. Il se classe à une superbe 7e place à 2 minutes et 13 secondes du vainqueur du jour.

Le coureur de Sunweb, 3e ce matin, s'installe en tête du classement général provisoire et dépossède Nairo Quintana (Movistar) du maillot rose. Le Colombien, 23e, a concédé 2 minutes et 53 secondes. Dumoulin a frappé fort et a relégué tous les grimpeurs à plus de deux minutes au nouveau classement. Monfort occupe la 19e position au Général. Juste devant Ben Hermans (BMC).

Dumoulin, médaillé d'argent du contre-la-montre des JO de Rio, est âgé de 26 ans. Le Néerlandais de Maastricht a enlevé son deuxième succès d'étape dans le Giro, après avoir gagné le contre-la-montre d'ouverture l'an dernier aux Pays-Bas. Il a aussi enlevé deux étapes du Tour de France (2016) et deux étapes de la Vuelta.

Dans les grands tours, son meilleur classement est une 6e place dans la Vuelta. Il avait encore le maillot de leader à deux jours de l'arrivée mais l'avait perdu à l'issue de la dernière étape de montagne.

Mercredi, la 11e étape parcourt les routes accidentées de Toscane et de Romagne, de Florence à Bagno di Romagna (161 km). Avec un départ donné à Ponte a Ema, devant le musée dédié à Gino Bartali qui gagna à trois reprises le Giro entre 1936 et 1946.

Dumoulin habile sur le vélo mais maladroit sur le podium

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir