De l’effroyable chute jusqu'au Giro : Les 9 derniers mois de Remco Evenepoel en 9 dates clés

Quasiment neuf mois après sa terrible chute au Tour de Lombardie, Remco Evenepoel va reprendre le chemin de la compétition ce samedi, au départ du Tour d’Italie. En conférence de presse, le jeune coureur de l’équipe Deceuninck-Quick Step a expliqué revenir sans pression, sans objectif bien précis, avec juste l’envie de profiter et de retrouver le plaisir sur le vélo. Et on peut le comprendre, tant le garçon de Schepdaal revient de loin. Entre cette terrible bascule dans le ravin et la 1ère étape du Giro, retour en 9 dates clés sur les 9 mois d’un come-back.

15 août : L’horreur dans un ravin de Lombardie

Alors qu’il est bien présent dans le groupe de tête à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée du Tour de Lombardie, Remco Evenepoel négocie mal l’un des dangereux virages de la descente de Sormano. Le coureur sort trop large, tape le parapet et bascule, tête en avant, dans le ravin. Une chute de 8 mètres.

Le bilan médical fait état d’une fracture du bassin et d’une contusion au poumon droit. Sa saison est terminée. Au bord des larmes à notre micro, Patrick Lefevere déclare : "Je suis simplement heureux qu’il soit vivant".

20 août : Premiers pas, douleur atroce

Rapatrié en Belgique à l’hôpital de Herentals, Remco sort pour la première fois de son lit. Appuyé sur deux béquilles, le coureur peine à faire quelques pas. Les images font à la fois froid dans le dos et mal au cœur. Aujourd’hui, quand Remco Evenepoel repense à ce moment, il déclare : "Ma première sortie du lit était le moment le plus douloureux de ma vie".

24 septembre : Remco remonte sur un vélo

Le moment est très symbolique, le 24 septembre Remco Evenepoel remonte pour la première fois sur un vélo. La session est légère, 35 kilomètres sur les rouleaux. Mais au niveau mental, le jeune coureur passe un cap.

03 octobre : Première sortie d’entraînement

Après les rouleaux, place à la première vraie sortie d’entraînement à l’extérieur. "Est-ce que mon rétablissement se passe plus vite que je pouvais le rêver ? Certainement", déclare à l’époque le coureur. Hasard ou pas, cette première sortie coïncide avec la première étape du Giro 2020, qui devait être son premier grand tour.


►►► À lire aussi :
Notre page GIRO
Analyse détaillée du parcours de ce 104ème Giro d’Italia
Remco Evenepoel avant le Giro : "Je veux simplement profiter, car après ma chute j’étais presque en dépression"

Koen Pelgrim, coach de Remco Evenepoel, avant le Giro : "Les chiffres montrent qu’il est prêt, mais ils ne disent pas tout"
Filip Sercu, masseur de Remco Evenepoel : "Il a presque retrouvé sa musculature, il ne manque que quelques pourcents"


13 janvier : Coup d’arrêt

Début de saison 2021, l’équipe Deceuninck-Quick Step effectue son traditionnel stage hivernal à Calpe (Espagne) et lors de la conférence de presse, (mauvaise) surprise… "Bien, j’ai une surprise pour vous. Je ne sais ni quand ni où je roulerai à nouveau. Je ne me sens pas encore bien sur mon vélo, je ne sais pas rester assis sur la selle très longtemps", déclare Remco.

Une certaine forme de rechute, le coureur ne peut pas accompagner ses équipiers dans les sorties d’entraînements. Il bénéficie d’un programme différencié et se contente de marche et de natation. L’os ne s’est pas consolidé aussi vite qu’imaginé. Remco souffrait mais ne le disait pas pensant que cela faisait partie de la revalidation. Interdiction de remonter sur son vélo pendant trois semaines.

08 février : Feu vert médical

Après avoir sagement rongé son frein pendant 3 semaines, Remco Evenepoel reçoit le feu vert médical. La fracture du bassin est suffisamment consolidée. Sa préparation pour le Giro 2021 peut commencer.

05 mars : Stage en altitude

Pour arriver en forme sur le Tour d’Italie, Remco et son équipe font le choix de tout miser sur deux stages en altitude. Pas de compétition, zéro jour de course avant de s’élancer. Le premier stage a lieu en mars, trois semaines à Tenerife autour du célèbre volcan Teide. En avril, il repart pour un tour, trois nouvelles semaines mais cette fois du côté de la Sierra Nevada.

06 avril : Prolongation de contrat

Un mois avant la Giro, Deceuninck-Quick Step annonce avec joie et fierté la prolongation de contrat de Remco jusqu’en 2026. Une opération win-win qui envoie un signal fort. Si Remco prolonge, cela signifie que sa formation a la garantie qu’il pourra revenir au plus haut niveau.

08 mai : Départ du Giro

266 jours après sa chute, Remco Evenepoel retrouve l’Italie en prenant le départ du Giro.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK