De Gendt: « Huitième était le meilleur résultat possible »

De Gendt: « Huitième était le meilleur résultat possible »
De Gendt: « Huitième était le meilleur résultat possible » - © YUZURU SUNADA - BELGA

Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a été l'homme, avec Eddie Dunbar, à la base de la longue échappée qui a rythmé la 12e étape du Tour d'Italie jeudi entre Cuneo et Pinerolo. Le Belge, qui a vu les meilleurs s'envoler sur les pentes vers Montoso, a terminé huitième à 2:36 du vainqueur du jour, l'Italien Cesare Benedetti (BORA-hansgrohe).

"Je n'avais pas spécialement prévu d'attaquer à cet endroit mais lorsque j'ai vu poindre l'opportunité, je l'ai saisie", a dit le Belge au micro d'Eurosport. "Nous avons tout donné pendant quinze minutes avec Eddie Dunbar et finalement, un groupe a fait la jonction un peu plus tard."

"Quand j'ai regardé autour de moi, j'ai rapidement compris que cela allait être compliqué", a expliqué De Gendt, vainqueur d'étapes sur les trois grands tours. "En effet, il y avait beaucoup de coureurs qui grimpent mieux que moi et décrocher un bon résultat n'allait donc pas être évident. J'ai démarré à un moment donné au début du col de première catégorie mais ils m'ont immédiatement repris. Après deux kilomètres d'ascension, je savais que ce n'était pas pour moi aujourd'hui (jeudi)", a encore expliqué le Belge de 32 ans.

"Je savais que j'avais une petite chance aujourd'hui, je l'ai saisie. La différence avec les premiers n'était pas si grande mais la huitième place était le meilleur résultat possible pour moi. Je n'ai pas encore les jambes que j'avais sur le dernier Tour d'Espagne", a ponctué De Gendt, 71e au général à 33:39 du Slovène Jan Polanc (Emirates), nouveau leader.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK