Contador : "Convaincu qu'Evenepoel peut gagner le Giro dès cette année"

Contador : "Convaincu qu'Evenepoel peut gagner le Giro dès cette année"
Contador : "Convaincu qu'Evenepoel peut gagner le Giro dès cette année" - © Tous droits réservés

Le nouveau calendrier de l’UCI a forcé Remco Evenepoel à faire des choix. Il a notamment dû faire une croix sur sa participation à Liège-Bastogne-Liège pour privilégier le Giro. La bonne option pour Alberto Contador qui estime que notre compatriote est en mesure de… gagner le Tour d’Italie dès cette année.

La pépite du Wolfpack nous avait confié qu’El Pistolero était l’une des idoles de sa jeunesse. Visiblement, l’admiration est partagée. "Un talent pareil, je n’en n’ai jamais vu dans ma vie. Il fait des choses incroyables. Il a gagné la Clasica, le championnat d’Europe chrono, le Tour d’Algarve… nous n’avons pas assez de temps pour énumérer tous ses succès", déclare un Contador très élogieux à Sporza.
 


►►► À lire aussi : "Une insulte au bon sens" : le Giro, grand perdant du nouveau calendrier ?
►►► À lire aussi : Le calendrier cycliste : quels enseignements ?


Pour Contador l’avenir de notre compatriote semble tout tracé et il devrait le mener au sommet sur les Grands Tours. L’Espagnol, vainqueur de deux Grandes Boucles, deux Giro et trois Vuelta, sait de quoi il parle. "Je suis sûr qu’il peut déjà gagner le Giro dès cette année. J’en suis convaincu. La marche n’est plus aussi grande. Ses valeurs montrent qu’il peut déjà lutter pour la victoire, même si nous devons encore voir au jour le jour. 20 minutes (la durée d’un test classique en cyclisme, ndlr), ce n’est pas la même chose que trois semaines. Est-ce qu’il sera encore aussi fort en troisième semaine."

Le Madrilène approuve le choix du Giro pour ses grands débuts sur une course de trois semaines. "Pas parce que tous les grands vont choisir le Tour cette année, car il y aura quand même quelqu’un comme Nibali au départ en Italie. Mais parce que le Giro est plus un combat d’homme à homme. Sur le Tour, il faut avoir une équipe forte en montagne et Deceuninck-Quick Step ne l’a pas encore".

Petit message au passage à Patrick Lefevere, il va devoir encadrer son louveteau.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK