Van Damme: "Ce qu'il se passe à Innsbruck est énorme"

Tom Van Damme, président de la fédération belge de cyclisme
Tom Van Damme, président de la fédération belge de cyclisme - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Avant les courses élites des femmes (samedi) et des hommes (dimanche), la Belgique compte 6 médailles dans ces championnats du monde de Innsbruck. Une moisson exceptionnelle. Dans les rues de la jolie ville autrichienne, le Belge est très populaire ! Les supporters noir-jaune-rouge sont présents en nombre et l'ensemble des Belges sont félicités pour les prestations de leurs coureurs.  

Dans les allées du circuit, Tom Van Damme, le président de la fédération belge, se promène avec la 'banane'. "Oui c'est absolument énorme ce qu'il se passe ici. Je suis aussi content de notre première médaille, le chrono par équipes des Quick Step. Je pense à l'encadrement de l'équipe, c'est la preuve que le professionnalisme paie et apporte des succès", explique Tom Van Damme. 

"Les trois médailles décrochées dans l'exercice difficile du contre-la-montre (Van Moer, Evenepoel et Campenaerts) c'est vraiment le travail de notre staff, à la fédération. On a investi beaucoup de temps, avec un grand programme aussi bien chez les juniors, les espoirs et les professionnels. La bonne collaboration entre les équipes de chacun et la fédération reste la clé pour le futur".   

L'émulation du sport belge

De dimanche dernier à vendredi, les coureurs belges ont ramené chaque jour une médaille à l'hôtel. De quoi booster le moral et l’enthousiasme. "Evidemment, la victoire appelle la victoire et l'ambiance monte dans notre délégation. On a déjà décroché de bons résultats aux championnats d'Europe, dans toutes les disciplines. Ça motive et cet esprit d'équipe se prolonge jusqu'à Innsbruck pour les Mondiaux", poursuit le président de la fédération.  

"Ce qu'il se passe avec les Diables Rouges, les Belgian Cats en basket en ce moment même, et les autres sports où on a bien presté comme le hockey ou l'athlétisme, j'en oublie... C'est une année fantastique pour le sport belge. Je me réjouis de tous les résultats. Et puis on a aussi décroché une autre victoire dans ces Mondiaux en obtenant l'organisation des Championnats du Monde pour 2021". Malgré l'euphorie, Tom Van Damme n'oublie pas les points noirs de sa fédération. "Il y a par contre encore du boulot à faire du côté des femmes. Et là, nous devons travailler ensemble à la fédération pour améliorer cet aspect".

Les exemples Museeuw (1996) et Van Avermaet (2016)

Dans la course féminine de ce samedi, la chances des Belges sont quasiment nulles. Reste les élites hommes, une 7ème médaille est-elle envisageable ? "Dimanche, je pense qu'on a nos chances. Je me souviens de deux courses où nous n'étions pas les favoris. Johan Museeuw en 1996 aux Mondiaux de Lugano et Greg Van Avermaet aux JO de Rio en 2016. Ils ont gagné tous les deux. Je ne dis pas que ça va être la même chose, mais je pense qu'on a toujours une chance dans le cyclisme", conclut Tom Van Damme. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK