Valverde : "Je suis vieux maintenant, je n'avais pas droit à l'erreur"

Alejandro Valverde a remporté les championnats du monde de cyclisme 2018 à Innsbruck ce dimanche.

Alejandro Valverde (ESP), vainqueur : "Je n'y crois pas ! Je suis vieux maintenant, ça fait beaucoup d'années que je cours après ce titre et je finis par y parvenir. Je veux avant tout remercier toute l'équipe qui m'a aidé. Dans le final, je savais que c'était à moi d'assumer les responsabilités. J'ai essayé de préparer le sprint au mieux. Je savais que je ne devais pas faire de faute, que je n'avais pas droit à l'erreur. J'ai lancé aux 200 mètres et j'ai pu gagner."

Romain Bardet (FRA), 2e : "On avait préparé une tactique bien huilée, on a mis beaucoup de monde en difficulté dans la dernière montée. Quand Julian (Alaphilippe) a été un peu en difficulté, j'ai cogité un peu pour savoir quelle stratégie adopter mais comme j'avais encore un peu de carburant, j'y suis allé à fond. Au sprint, je savais que ce serait difficile contre Alejandro Valverde. Mais, une fois au sommet, il n'y avait pas beaucoup d'opportunités. J'ai fait le maximum. Je ne vais pas faire la fine bouche de la deuxième place. Valverde, c'est un énorme palmarès, long comme le bras. Je retiens que l'équipe de France a été remarquable, par son courage, par son abnégation. Dans ce genre de courses, je me régale."

Julian Alaphilippe (FRA), 8e : "Je ne vais pas chercher d'excuse, les jambes ont lâché dans les derniers mètres de la montée. J'attendais beaucoup. Un grand coup de chapeau à toute l'équipe de France. Je suis forcément un peu déçu mais un grand bravo à Romain (Bardet)."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK