Mondiaux de cyclisme : Segaert et Uijtdebroeks s’attendent à une course différente qu’à l’Euro

Le tout frais champion d’Europe Alec Segaert, son dauphin Cian Uijtdebroeks et Jonathan Vervenne, ajouté grâce à la victoire de Segaert à l’Euro, représenteront la Belgique lors du contre-la-montre juniors des Championnats du monde de cyclisme sur route, mardi, entre Knokke-Heist et Bruges (22,3 km). Vu le résultat de l’Euro, les attentes sont forcément élevées pour cette épreuve. "Mais l’Euro est différent des Mondiaux", ont lancé Segaert et Uijtdebroeks, dimanche, en conférence de presse.

A Trente, Segaert avait devancé Uijtdebroeks de 5 secondes. "C’est une autre course", a expliqué Segaert, 18 ans. "Des coureurs qui n’étaient pas là seront cette fois présents. Je pense aux Danois et aux Britanniques et, forcément, aux non-Européens, comme les Américains."

"C’est aussi un autre parcours, plus plat", a ajouté Uijtdebroeks, 18 ans. "Le vent jouera un grand rôle, en fonction de s’il est de dos ou de face. Cela peut donner un autre résultat. Mais nous pouvons certainement viser un top-10."


►►► À lire aussi : Les Mondiaux de cyclisme débarquent en Belgique : Demandez le programme des directs vidéos !

►►► À lire aussi : Gérard Bulens avant les Mondiaux de contre-la-montre : "Si la Belgique prend une médaille, ça sera une belle réussite"


Concernant le parcours, entièrement plat, Uijtdebroeks l’estime "moins à son avantage, je suis plutôt un grimpeur, mais vu qu’il y a moins d’intervalles pour récupérer, le caractère sera important et cela peut m’aider. Et on est en Belgique, avec les supporters qui peuvent donner des ailes."

Le vice-champion d’Europe du chrono a connu une préparation légèrement perturbée en raison d’une "petite déchirure musculaire à l’arrière du genou". "Je suis resté quelques jours sans pouvoir faire du vélo", a expliqué Uijtdebroeks. "J’ai repris hier. Je ne me sens pas trop mauvais, mais je ne suis pas encore au top."

Segaert apprécie lui le parcours plat avec des longues lignes droites. "Mon titre me donne confiance. Et rouler en Belgique donne une motivation supplémentaire."

Son sacre a aussi fait le bonheur de Jonathan Vervenne, 18 ans, ajouté dans la sélection car le titre européen donne le droit d’inscrire un coureur supplémentaire. "Je suis très heureux d’être là. J’ai pu me préparer spécifiquement pour ce chrono", a confié Vervenne.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK