Mondiaux de cyclisme : Qui sont les favoris du chrono ?

Les Mondiaux de cyclisme 2021 vont s’ouvrir, chez nous, ce dimanche avec le contre-la-montre élites messieurs. Pour succéder à Filippo Ganna, il faudra dompter un parcours de 43,3 kilomètres (14,6 kilomètres de plus que l’an dernier) entre Knokke-Heist et Bruges. Une boucle qui ne dépassera pas les… 15 mètres d’altitude et qui favorisera donc la puissance. L’essentiel du tracé se déroulera dans les terres, seuls les 1.500 premiers mètres du départ se feront le long de la côte, mais le vent pourrait tout de même jouer un rôle.

Maintenant que nous connaissons le menu proposé, dressons la liste des prétendants au premier maillot arc-en-ciel.

Tadej POGACAR (Slovénie) ★

Tadej Pogacar n’a pas (encore ?) retrouvé son niveau du mois de juillet, voilà pourquoi nous le rangeons dans la catégorie 'une étoile'. Depuis sa médaille de bronze sur la course en ligne des Jeux Olympiques, le Slovène a disputé trois courses. Sur la Bretagne Classic, il était dans le bon groupe échappé à l’avant mais a complètement craqué. Manque de rythme.

Sur les deux courses des Championnats d’Europe, il s’est montré mais n’était pas vraiment en mesure de conclure : 12ème du chrono et 5ème de la course en ligne. Si c’est le Pogi du Tour de France qui s’élance à Knokke, ça pourrait faire mal. Sinon, Tadej pourrait manquer de puissance face à ses autres adversaires.

Rémi CAVAGNA (France) ★

Le Français Rémi Cavagna a franchi un cap cette année sur l’exercice du contre-la-montre. En 2021, il a remporté les chronos du Tour de Pologne et du Tour de Romandie. Sur les autres courses, il est régulièrement venu se placer dans les TOP 5.

Mais Cavagna a aussi connu certains passages à vide, comme sur le championnat de France (23ème), les Jeux Olympiques (17ème) ou encore le récent Championnat d’Europe (9ème).

Edoardo AFFINI (Italie) ★

Edoardo Affini, voilà un coureur d’une régularité impressionnante mais dont on attend toujours le grand coup d’éclat. Ses résultats de cette année dans la spécialité sont constants : 6ème au Championnat d’Europe, 2ème au Tour du Benelux, 4ème au Tour du Danemark, 2ème au Championnat national italien, 2ème et 3ème sur les chronos du Giro.

La seule fois où l’Italien s’est "planté" et est sorti du TOP 10, c’était sur Tirreno (avec une 13ème place).

Kasper ASGREEN (Danemark) ★★

Kasper Asgreen, tout comme Wout van Aert ou Remco Evenepoel, peut animer les deux courses de ces Mondiaux : le chrono et la course en ligne. Le Danois a toutes les qualités pour briller sur les deux terrains.

Systématiquement dans les TOP 10 des contre-la-montre, il lui manque encore un petit quelque chose pour pouvoir claquer des victoires. Sur le Tour de France, à Saint-Émilion, il était tout proche… avant que Wout van Aert ne fasse sauter le bouchon de rouge !

Dernièrement, Kasper Asgreen a pris une décevante 7ème place aux Championnats européens. Ou bien ce n’est pas la grande forme, ou bien le Danois peaufinait sa préparation. Kasper est à surveiller.

Stefan BISSEGGER (Suisse) ★★

Bissegger est Suisse et se prénomme Stefan. Il a donc toutes les qualités pour rouler très vite contre le chrono ! Comme son compatriote Stefan Küng, le coureur EF Education-Nippo est un vrai spécialiste.

Mais il préfère les parcours assez courts, comme quand il s’est imposé sur le Tour du Benelux il y a quelques jours ou à Paris-Nice en début de saison.

Sur les 22 kilomètres de l’Euro il était aussi dans le coup (4ème final). Mais attention, pour ces Mondiaux, on parle d’une distance de plus de 40 kilomètres.

Remco EVENEPOEL ★★

Remco Evenepoel retrouve le rythme et la forme. C’est incontestable. Il est revenu des Championnats d’Europe avec deux podiums (3ème sur le chrono et 2ème sur la course en ligne).

R.EV est en progrès et peut envisager une médaille à Bruges. Son aérodynamisme et sa puissance seront des atouts.

Filippo GANNA (Italie) ★★★

Au départ d’un exercice chronométré, Filippo Ganna est désormais systématiquement annoncé parmi les favoris. Sur le parcours de cette édition 2021, il se retrouvera comme un poisson dans l’eau tant sa puissance est sa qualité numéro 1.

Mais attention, car le rouleur italien n’est plus aussi intouchable qu’en 2020 et reste sur quelques "défaites". Une 5ème place dans le (difficile) chrono des Jeux Olympiques et une 2ème place, il y a quelques jours à l’Euro, où il a été battu de 8 secondes par Stefan Küng.

Stefan KÜNG (Suisse) ★★★

Le grand suisse est en forme ! Pour conserver son titre de champion d’Europe du chrono, Stefan Küng a devancé les Ganna, Evenepoel, Bissegger, Cavagna, etc.

De quoi redonner le sourire au sympathique coureur de la Groupama-FDJ qui faisait plutôt la moue en juillet. Il avait tout misé sur les deux chronos de la Grande Boucle, s’était spécifiquement préparé, mais au final il s’était incliné face à Tadej Pogacar à Laval et Wout van Aert à Saint-Émilion.

Si 'King Küng' a pu prolonger son état de forme, il faudra compter avec lui.

Wout VAN AERT (Belgique) ★★★

Si Wout van Aert s’élancera le dimanche 26 septembre sur la course en ligne avec une énorme pancarte de favori, il en va quasiment de même pour le chrono. WVA n’était pas présent à l’Euro de Trento et n’a donc pas pu se mesurer à ses adversaires directs.

Mais sur les routes du Tour de Grande-Bretagne, il a prouvé que la forme était bien là. Émoussé par le Tour de France à Tokyo, il a retrouvé de la fraîcheur pour cette fin de saison et ses trois objectifs (les deux courses des Mondiaux et Roubaix).

Oui, il sera sous pression mais il aura l’appui du public qui pourra agir comme un léger vent dans le dos. Et puis surtout, il fera tout pour ne pas revivre le scénario d’Imola et ces deux médailles d’argent au goût amer.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK