Evenepoel: "C'est un rêve pour moi et c'est vraiment bien pour la Belgique"

Remco Evenepoel a surclassé ce mardi le contre-la-montre des Championnats du Monde de cyclisme sur route chez les juniors. Il a endossé le maillot arc-en-ciel avec 1:23.66 d'avance sur son dauphin, l'Australien Lucas Plapp. 

"J'ai travaillé dur pour cela" explique le Belge après la course. "C'était l'un de mes objectifs majeurs. Je vise le doublé et je suis content d'avoir gagné la première manche. Cette victoire est la plus importante pour moi et pour mon pays. Je voulais vraiment gagner et succéder à Igor Decraen qui est décédé. Je l'ai fait pour lui, c'est très émouvant pour moi. C'est un rêve pour moi et c'est vraiment bien pour la Belgique."

Le Belge a directement écrasé la concurrence en ayant déjà près d'une minute d'avance au premier temps intermédiaire. "La stratégie était de gérer l'effort jusqu'à la montée puis d'aller à fond jusqu'au bout. Ça a marché et je suis très heureux de mon résultat. Mes jambes étaient très bien. J'ai travaillé si dur pour cela. C'est agréable de voir que le travail paye. J'ai senti directement que mes jambes tournaient bien. Je remercie tout le staff de l'équipe nationale, ma famille, mes amis et l'équipe Quick-Step."

"La deuxième étape maintenant est la course en ligne des Mondiaux" enchaîne Evenepoel. "Après, ma vie professionnelle débutera. Je suis focalisé sur cela mais avant, il y a la course junior."

Avec ses nombreuses victoires cette saison (33 en 43 jours de course avant le chrono de ce mardi !), il a déjà son surnom dans le peloton: "Le petit cannibale". "Pour l'instant je me moque de ce que les gens disent" termine le Belge. "Je ne pense qu'à moi et je travaille dur."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK