Xandro Meurisse veut rouler en World Tour, Cofidis et Deceuninck-Quick Step candidats ?

Xandro Meurisse
Xandro Meurisse - © ERIC LALMAND - BELGA

A 28 ans, Xandro Meurisse s’apprête à faire le grand saut vers le World Tour. Après cinq saisons, le Courtraisien va quitter Circus-Wanty Gobert, le cocon qui lui a permis d’éclore à son rythme. Les équipes Cofidis et Deceuninck-Quick Step sont intéressées par ses services.

"Xandro est en fin de contrat. Il veut absolument aller en World Tour, donc on considère que notre collaboration est terminée. On ne lui a pas fait d’offre. Cela ne valait pas la peine de perdre de l’énergie puisque dans sa tête il était déjà parti", résume Jean-François Bourlart, le manager. La séparation s’est effectuée naturellement, sans cri ni larme. "C’est une perte sportive mais on connaît notre place et notre budget. On prend des jeunes coureurs et on essaie de les amener le plus haut possible. Xandro va partir mais on ne va pas pleurer. C’est même une fierté de le voir signer dans une équipe World Tour".

En World Tour oui, mais sous quelles couleurs ?

Pour Circus-Wanty Gobert et Meurisse, c’est clair : il roulera en World Tour la saison prochaine. Reste à connaître sa destination. On sait qu’il y a eu des contacts avec Deceuninck-Quick Step la saison dernière. Mais, vu que le coureur était encore sous contrat, l’affaire n’a pas été plus loin. Au grand dam du coureur.

Bon grimpeur, meilleur belge du dernier Tour de France, Meurisse possède un profil intéressant. Il pourrait trouver sa place au sein de la meute de Patrick Lefevere. Une formation qui va opérer sa mue et se renforcer en montagne pour accompagner au mieux la progression d’un certain Remco Evenepoel.

Une alternative à Jungels ?

Le boss du Wolfpack ne nie pas un intérêt pour Meurisse mais travaille en priorité sur un autre dossier. S’il se finalise, y aura-t-il encore la place pour le vainqueur de la Vuelta Ciclista a la Region de Murcia ? Comment souvent, cela dépendra du budget de l’équipe et des exigences du coureur.

Un départ de Bob Jungels redistribuerait évidemment les cartes et libérerait du cash. "L’objectif est toujours de garder Bob. Mais si quelqu’un lui propose beaucoup plus d’argent, je le laisserai partir. Je l’aime beaucoup mais nous sommes tous professionnels et je le comprendrai".

Deceuninck-Quick Step n’est pas la seule carte dans la manche de Meurisse. L’équipe Cofidis le suit également. Selon nos informations, le contact a déjà été établi avec l’entourage de Meurisse.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK