Vers un duel Schleck-Menchov à la Vuelta

Frank Schleck pourra compter sur l'aide de son frère Andy pour tenter de remporter son 1er Grand Tour
Frank Schleck pourra compter sur l'aide de son frère Andy pour tenter de remporter son 1er Grand Tour - © EPA

En l'absence des Espagnols Contador, Valverde et Samuel Sanchez, la Vuelta, qui commence samedi, pourrait se jouer entre les frères Schleck, et le Denis Menchov, double vainqueur de l'épreuve.

Alberto Contador, vainqueur de la Vuelta en 2008, se repose après sa troisième victoire sur le Tour de France en juillet. Samuel Sanchez, 2e du Tour d'Espagne l'année dernière, a également opté pour le repos après son excellente Grande Boucle (4e). Quant à Alejandro Valverde, il est suspendu jusqu'à la fin 2011 pour son implication dans l'affaire de dopage Puerto.

Sans ces trois-là, les chances espagnoles de podium reposeront sur l'expérimenté Carlos Sastre (Cervélo), vainqueur du Tour de France en 2008 et 2e de la Vuelta en 2005 et 2007, et sur David Arroyo (Caisse d'Epargne), 2e du Giro cette année.

"Je suis comme un oeuf Kinder, rempli de surprises", a relevé Sastre, qui roulera la saison prochaine pour Geox.      Mais le vainqueur potentiel sera plutôt à chercher du côté du Luxembourg ou de la Russie. Andy Schleck, 2e du Tour de France juste derrière Contador, est un sérieux candidat, même si les efforts fournis sur les routes françaises pourraient lui coûter cher dans les montagnes espagnoles.

"Je ne me sens pas trop mal mais il est évident que je ne suis pas aussi en forme que pour le Tour, a-t-il confié au journal Marca. Mon objectif est d'aider Frank dans la montagne."

Maillot rouge

Le frère aîné, qui avait dû abandonner le Tour dès la 3e étape à cause d'une fracture d'une clavicule après une chute, arrive en effet beaucoup plus frais en Espagne.

Les frangins du Luxembourg citent comme principaux rivaux le Russe Denis Menchov, vainqueur de la Vuelta en 2005 et 2007 et 3e du dernier Tour de France, et l'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas), qui avait pris la 3e place sur le Giro cette année.

Pour ses 75 ans et sa 65e édition, la Vuelta a voulu innover. Pas de départ à l'étranger cette fois, comme l'année dernière avec les Pays-Bas, mais un contre-la-montre par équipes spectaculaire. Le coup d'envoi sera donné à Séville samedi à 22H00.

Il existe un avantage non négligeable à cet horaire tardif: les coureurs bénéficieront d'une température plus clémente alors qu'il a fait 46°C à Séville jeudi après-midi.

Autre innovation de cette 65e Vuelta, la couleur du maillot. Le premier du classement général ne sera plus en or mais en rouge.

Le suspense sera sans doute préservé jusqu'au bout avec une redoutable étape de montagne (et une arrivée à 2.250 m d'altitude) la veille de la conclusion à Madrid.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK