Van Avermaet : "Le gros effort derrière Jungels m'a coûté de la fraîcheur pour le sprint"

Greg Van Avermaet
Greg Van Avermaet - © POOL TIM DE WAELE - BELGA

Greg Van Avermaet (CCC Team) n'a pas réussi à réitérer sa victoire de 2017 sur la Stasegemsesteenweg. Tout comme l'année dernière, il a dû se contenter de la dernière place sur le podium du GP E3 Harelbeke. Après une performance moindre à Milan-Sanremo, le Waeslandien semble cependant prêt à remporter le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, ses deux grands objectifs de la saison.

"À Milan-Sanremo, je n'étais pas bien positionné sur le Poggio. C'est pour cette raison que ma prestation n'était pas bonne et que j'étais déçu. Cependant, je ne m'inquiétais pas du tout de ma condition. Je savais qu'elle était bonne. Il suffit de regarder aujourd'hui", a débuté Van Avermaet.

"C'était une course très dure", souligne Golden Greg au sujet de l'E3. "On a fait un gros effort derrière Jungels. Ça m'a coûté de la fraîcheur pour le sprint. Avec Stybar et Jungels, deux Deceuninck-Quick Step, ce n'était pas facile de gagner. Quand un coureur (Stybar) reste 30-40 kilomètres dans les roues, ça change la donne pour le sprint."

La force collective de la formation de Patrick Lefevere est difficile à contrer. "C'est dommage. Ils sont toujours à deux. C'est une équipe qui roule vraiment bien. Mais je suis vraiment content de ma course et de ma condition. Je suis prêt pour les grandes courses comme le Tour de Flandres et Roubaix. Une grande course comme ça, c'est peut-être mieux pour nous (lui et son équipe CCC)".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK