Van Avermaet espère que l'on n'assiste pas à une course d'attente

Van Avermaet espère que l'on assiste pas à une course d'attente
Van Avermaet espère que l'on assiste pas à une course d'attente - © KURT DESPLENTER - BELGA

Après ses premières courses au Tour de Valence et au Tour d'Oman, Greg Van Avermaet est de retour sur le sol belge pour disputer le Circuit Het Nieuwsblad. Une course qu'il a déjà remporté à deux reprises (2016, 2017) et qu'il espère une nouvelle fois inscrire à son palmarès. Le chef de file de l'équipe CCC est d'ailleurs le grand favori d'Eddy Merckx pour la course de ce samedi.

Au micro de Samuel Grülois, le champion olympique a livré ses impressions à quelques heures du départ. "Les courses les plus importantes du début de saison commencent maintenant. Le Tour de Valence et d'Oman sont aussi des courses importantes mais c'est surtout pour préparer les autres courses. Désormais on passe à autre chose. Quand j'ai fait la reconnaissance du parcours, c'était surtout pour le plaisir."

Van Avermaet affirme s'être habitué à sa nouvelle équipe (CCC) mais reconnait qu'il est moins bien entouré que par le passé. 

"Je suis prêt pour faire quelque chose. Je suis content de ma nouvelle équipe. Ce n'était pas forcément facile pendant l'hiver mais on a fait du bon boulot. Je suis donc confiant pour les courses qui arrivent. C'est sûr, les autres années je pouvais compter sur des coureurs comme Küng, Drucker, Oss ou Roelandts. Ici, c'est un peu différent mais je pense qu'on a quand même une bonne équipe avec des coureurs qui peuvent faire quelque chose."

Avec le statut de favori plaqué au dos, il ne sera certainement pas facile pour Van Avermaet de bien contrôler la course. D'autant plus que le changement de parcours ,avec le Mur de Grammont et le Bosberg dans le final, laisse planer un peu d'incertitude quant au déroulement de la course. "Ça change des autres années. Par avant, on pouvait avoir une course ouverte dès le Taaienberg. Samedi, le final sera plus dur et les coureurs voudront attendre plus longtemps. C'est peut-être moins bon pour moi. J'espère que ça pourra s'ouvrir dès le Molenberg."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK