Van Avermaet attend avec impatience le Circuit Het Nieuwsblad

Greg Van Avermaet
Greg Van Avermaet - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Greg Van Avermaet a démontré au Tour de Oman cycliste (2.HC) qu'il était prêt à débuter sa saison européenne. Il a gagné une étape, pris une 2ème et une 4ème places. Il rentrera en Belgique plein de confiance. "J'attends avec impatience le début des classiques", a reconnu le champion olympique de Rio.

Van Avermaet peut devenir samedi le premier coureur à s'adjuger le Circuit Het Nieuwsblad (1.1) à trois reprises consécutivement. Trois autres coureurs totalisent trois succès dans l'épreuve d'ouverture de la saison en Belgique : Peter Van Petegem (1997, 1998, 2002), Joseph Bruyère (1974, 1975, 1980) et Ernest Sterkcx (1952, 1953, 1956). Aucun n'a réalisé son triplé sans interruption.

"Bien sûr, c'est quelque chose qui me motive, a-t-il reconnu. Je ne gagne pas souvent et je n'arrive pas à réaliser souvent un record, donc c'est vraiment sympa de le faire. De plus, l'Omloop est une très belle épreuve sur un palmarès, de toute façon je suis motivé. Comme toujours, je commence la saison avec beaucoup d'ambition et la première course qui est vraiment importante est le Circuit Het Nieuwsblad, donc oui, j'attends avec impatience samedi".

Le Circuit présente un nouveau parcours. "Habituellement, je ne suis pas trop favorable à trop de changements de parcours. Une classique doit rester une classique. J'ai trouvé l'arrivée à Gand très belle, à ma mesure (rires). Mais dans ce cas-ci, je peux être d'accord avec l'arrivée à Meerbeke et le passage par le mur de Grammont et le Bosberg. Il y avait une histoire avec le Tour des Flandres et j'ai hâte de revoir le Mur dans la finale d'une classique. Quand il a disparu du Ronde, c'est comme enlever le Poggio de Milan-Sanremo, donc c'est bien que le Mur puisse revenir dans une course importante".

Van Avermaet rentre chez lui lundi. "Il est temps de s'habituer aux températures froides en Belgique, de bien se soigner et de faire une longue reconnaissance mercredi. Peut-être avec Jurgen Roelandts et Nathan Van Hooydonck. Après les entraînements en Espagne, le Tour de Valence, et maintenant le passage par Oman, il est important de retrouver cette sensation des pavés, et de faire ces courts efforts d'une à deux minutes sur une pente."

"Un certain nombre de Belges me semblent très motivés par le Circuit, a dit Van Avermaet. Nous avons eu un bon printemps l'année dernière avec les Belges et puis il y a des coureurs qui sont prêts à briller comme Jasper Stuyven. Je pense aussi à Philippe Gilbert, Oliver Naesen, Sep Vanmarcke et ensuite les garçons de Lotto-Soudal, surtout Tim Wellens, et puis je dois revoir qui fait partie des meilleurs coureurs étrangers", a-t-il conclu, sachant que John Degenkolb, Peter Sagan et Alexander Kristoff ne seront pas au départ.

Retour sur les victoires de Van Avermaet en 2016 et 2017

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK