Une grande saison pour Deceuninck-QuickStep malgré des moments très difficiles

L'hommage d'Evenepoel à Jakobsen après sa terrible chute
L'hommage d'Evenepoel à Jakobsen après sa terrible chute - © Tomasz Markowski / Forum - BELGA

Patrick Lefevere, le manager de Deceuninck-QuickStep, a dressé un bilan positif de la saison 2020 de son équipe malgré l'arrêt forcé à cause du coronavirus ou encore les blessures de Remco Evenepoel et Fabio Jakobsen. "En prenant en compte tout ce qui s'est passé, nous avons eu une grande saison", a déclaré Lefevere dans un communiqué publié mercredi par Deceuninck-Quick Step.

La saison 2020 avait démarré sur les chapeaux de roues pour le 'Wolfpack' avec les victoires de Sam Bennett et Dries Devenyns en Australie, celles de Remco Evenepoel au Tour de San Juan et au Tour d'Algarve et celle de Kasper Asgreen à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Une dynamique cassée par l'interruption forcée de la saison à cause du coronavirus.

"C'est comme si quelqu'un avait cassé avec un marteau tout ce que nous avions construit pendant l'hiver", a reconnu Patrick Lefevere. "C'était une période difficile pour les coureurs car certains ne pouvaient même pas s'entraîner dehors. Nous avons pris soin d'eux et ils sont revenus encore plus forts lors de la reprise de la saison."

Seulement, les premières semaines de la reprise ont été compliqués pour Deceuninck-QuickStep avec les lourdes chutes de Fabio Jakobsen, victime de multiples fractures au visage, balancé dans les barrières à l'arrivée au sprint d'une étape du Tour de Pologne par le Néerlandais Dylan Groenewegen qui a écopé de neuf mois de suspension, et de Remco Evenepoel, victime d'une fracture du bassin, au Tour de Lombardie. "Nous avons eu notre lot de malchance avec Fabio et Remco mais aussi Yves Lampaert et Mattia Cattaneo. Sans oublier Zdenek Stybar qui avait dû déclarer forfait pour le Tour de France à quelques jours du départ. Ces chutes ont eu une grande incidence sur nos résultats et je pense que nous aurions pu accomplir plus sans elles."

Des absences qui n'ont cependant pas empêché le 'Wolfpack' de se montrer sur le Tour de France avec Sam Bennett qui a remporté le maillot vert et Julian Alaphilippe porter le maillot jaune pendant trois jours. "Notre Tour de France a été exceptionnel avec notamment Sam qui nous a ramené le maillot vert dont nous rêvions depuis des années. Sa victoire sur les Champs-Elysées a été la cerise sur le gâteau. Sans oublier Julian qui a remporté une étape et pu porter le maillot jaune", a concédé Lefevere.

Alaphilippe qui a offert un autre moment mémorable au manager de la formation WorldTour belge en remportant le titre de champion du monde en septembre à Imola. "Il portait le maillot de la sélection française mais c'est notre coureur et nous l'avons aidé à se développer depuis son arrivée chez les professionnels", a souligné Lefevere. "C'était très touchant de le voir en larmes, pas seulement pour moi mais pour tous les amateurs de cyclisme. Ces émotions rendent le sport plus beau et plus humain."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK