Un Tour des Flandres plus ouvert que jamais

Un Tour des Flandres plus ouvert que jamais
4 images
Un Tour des Flandres plus ouvert que jamais - © Tous droits réservés

A six jours du Tour des Flandres et après un Gand-Wevelgem très disputé, l’indécision règne dans le peloton. Cette 102ème édition du Ronde paraît plus ouverte que jamais. Habituellement, deux ou trois coureurs font figure de grands favoris. Cette année, entre la force collective des Quick-Step Floors, les états de forme de Peter Sagan, Tiesj Benoot ou Sep Vanmarcke, l’inconnue Wout Van Aert et la détermination de Greg Van Avermaet, le 2ème Monument de la saison s’annonce incroyablement mouvementé. Petit tour d’horizon des principales forces en présence.

Quick-Step au top collectivement

Avec 19 victoires à son actif depuis le début de l’année, l’équipe de Patrick Lefevere brille à nouveau sur tous les fronts. Elia Viviani a déjà levé les bras à 6 reprises (dont la dernière fois lors des Trois Jours de Bruges-La Panne), Fernando Gaviria à 4 reprises (blessé et forfait pour les classiques flandriennes), Alvaro Hodeg et Niki Terpstra (vainqueur vendredi du GP E3) à 2 reprises et Maximiliano Richeze, Julian Alaphilippe, Rémi Cavagna, Fabio Jakobsen et Maximilian Schachmann à une reprise chacun. A tous ceux-là, il faut encore évidemment ajouter Philippe Gilbert, Zdenek Stybar et Yves Lampaert. Au Ronde, ils ne seront évidemment pas tous là mais la formation alignée dimanche prochain tiendra assurément son rôle de leader. Les coureurs de Quick-Step possèdent un réel esprit collectif. Tout le monde se met au service de chacun. C’est leur plus grande force.

Sagan est bel bien là

Moins dominant depuis le début de saison et en retrait pour sa première course en Belgique vendredi dernier sur le GP E3 Harelbeke, Peter Sagan est revenu en force en dominant au sprint tous ses principaux adversaires dimanche lors de Gand-Wevelgem. Le triple champion du Monde peut-il dès lors réaliser à nouveau, comme en 2016, le doublé ‘'Wevelgem-Tour des Flandres' ? Il sera en tout cas l’un des principaux favoris de cette 102ème édition du Ronde. De plus, il peut compter cette saison sur un excellent Marcus Burghardt qui lui servira assurément de rampe de lancement.

BMC répète ses gammes, Van Avermaet en rêve

Greg Van Avermaet l’a dit et répété avant le début de la saison : son principal objectif en 2018 est le Tour des Flandres ! Vainqueur de son premier Monument lors de Paris-Roubaix et n°1 au World Tour l’an dernier, le champion olympique 2016 rêve de triompher à Audenarde. Comme tout cycliste flandrien, le Ronde - où il a terminé 3 fois sur le podium (2ème en 2014 et 2017 et 3ème en 2015) - est son Graal. Troisième à Harelbeke, il faudra certainement encore compter sur lui dimanche prochaine. De plus, le Lokerenois semble mieux entourer. Ce dimanche, Stefan Küng, Michael Schär, Jürgen Roelandts et Jempy Drucker ont laissé une belle impression collective dans les 'Plugstreets' où ils ont mis à mal le peloton.

Vanmarcke a faim

Jamais vainqueur mais souvent très bien placé (deux 3ème places au Ronde en 2014 et 2016), Sep Vanmarcke veut (enfin) enrichir son palmarès. Troisième du Nieuwsblad où il a fait parler sa vélocité dans le Mur de Grammont, le coureur de l’équipe EF Education First-Drapac a encore été aux avant-postes dimanche dans le final à Wevelgem. Tranchant dans ses attaques, le Courtraisien veut dynamiter les Flandres et profiter de l’incertitude ambiante.

Benoot, Stuyven et Naesen à l’affût

Van Avermaet, Gilbert et Vanmarcke ne sont pas les seules chances de victoire belge. Tiesj Benoot, Jasper Stuyven et Oliver Naesen sont en effet également très affutés. Ils auront tous les trois cartes blanches sur les routes du Ronde.

Cinquième pour sa première participation au Tour des Flandres en 2015 (il a abandonné lors des deux éditions suivantes), le jeune talentueux coureur de Lotto-Soudal réalise un excellent début de saison. Benoot a remporté haut la main les Strade Bianche, à signer une belle 4ème place sur Tirreno-Adriatico et a achevé le GP E3 en 5ème position.

Champion de Belgique, Naesen est le leader d’AG2R La Mondiale sur les classiques flandriennes. Quatrième du GP E3 et sixième à Wevelgem, l’Ostendais monte en puissance. Il a des atouts à faire valoir.

Malgré la présence de John Degenkolb (vainqueur de Gand-Wevelgem en 2014, de Milan-Sanremo et de Paris-Roubaix en 2015), Stuyven devrait pouvoir jouir d’un rôle d’électron-libre au sein de la formation Trek-Segafredo. Surtout que le Louvaniste (4ème au Nieuwsblad, 6ème à Herlebeke, 9ème à Wevelgem et 10ème à Sanremo) semble en meilleure forme que son leader allemand.

L'énigme Van Aert

Course après course, Wout Van Aert épate pour sa première saison pleine sur route. Superbe troisième aux Strade Bianche et 10ème ce dimanche de Gand-Wevelgem, le champion du monde de cyclo-cross prouve tout son potentiel offensif et montre énormément d’envie dans le peloton. De là à le voir lever les bras à Audenarde, il y a un pas qu’on n’ose pas encore réellement franchir. Toutefois, le Belge pourrait profiter du marquage entre favoris et créer une gigantesque surprise.

Kristoff, Degenkolb, Theuns en retrait

Comme Degenkolb, Alexander Kristoff (vainqueur de Milan-Sanremo en 2014 et du Tour des Flandres en 2015) est moins performant cette saison même s’il a signé une bonne 4ème place à Milan-Sanremo. Edward Theuns, 6ème du Nieuwsblad en février, est également un prétendant au Top 10. Cependant, son état de forme ne semble pas optimal.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK