Tour de Romandie : Thomas détrône Woods et remporte le général, le chrono final pour Cavagna !

Geraint Thomas est le nouveau roi de Romandie ! 2e du général avant la dernière étape, le Britannique a fini 3e du chrono final pour détrôner le leader Michael Woods et succéder à Primoz Roglic, dernier lauréat de la course en 2019. Imbattable, le Français Rémi Cavagna a, lui, survolé ce contre-la-montre pour remporter son tout premier chrono World Tour. Côté belge, on notera évidemment la belle performance de Kobe Goossens, sacré meilleur grimpeur de la course.

Temps clément pour les premiers départs depuis Fribourg. Très vite, le local de l’étape, Stefan Bissegger (Education-First) montre les crocs. Surpuissant, il boucle son effort, une boucle de 16 kilomètres, en 22.01'.

Un chrono pétaradant qui reste, pendant longtemps, le temps référence, même l’ogre Filippo Ganna (Ineos) devant s’avouer vaincu. Mais alors que Bissegger pense pouvoir briguer une victoire d’étape, Rémi Cavagna (Quick-Step) entre en lice. Le Français, spécialiste de l’exercice, serre les dents et devance Bissegger de cinq petites secondes à l’arrivée (21.56).

Derrière, la pluie fait son apparition et gène considérablement les prétendants partis plus tard. Rohan Dennis, pourtant dans le sillage de Cavagna au premier intermédiaire, explose sur la fin et boucle la boucle avec 34 secondes de retard. Surgit ensuite, l’excellent Ilan De Wilder. Déjà 2e lors du prologue, la pépite belge de 20 ans mate tous les cadors et s’immisce provisoirement à la 3e place (il finira finalement 4e !)

Geraint Thomas prend sa revanche !

Place alors au groupe des favoris où le suspense est encore de taille. Si Michael Woods est maillot jaune avant la dernière étape, il ne compte que 11 secondes d’avance sur son dauphin Geraint Thomas, 21 sur Ben O’Connor, 33 sur Marc Soler et 36 sur Richie Porte.

Keldermann et Caruso sont loin des meilleurs et déçoivent. Masnada et Porte font une bonne impression. Au premier intermédiaire, un Geraint Thomas déchaîné bat Cavagna ! Le Britannique se dirige vers la victoire finale… d’autant plus que, derrière, le leader, Michael Woods patine (+31 secondes).

L’impression visuelle se confirme par la suite. Même si Thomas lâche du lest par rapport à Cavagna, il tient le choc. Il franchit finalement la ligne, 3e, avec 17 secondes de retard sur le Français...mais l’essentiel est ailleurs. Il détrône un Woods à la rue (+ 1 min de retard) et s’adjuge le Tour de Romandie 2021. Une belle revanche après sa chute de samedi ! L’équipe Ineos réalise même un beau doublé puisque Richie Porte finit 2e du général (28" de retard) devant Fausto Masnada (3e à 38 secondes).

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK