Tour de Romandie : Marc Soler dompte les éléments et fait coup double sur la 3e étape

Marc Soler a remporté en solitaire et sous une pluie battante la 3e étape du Tour de Romandie. L'Espagnol a placé son attaque à 10km de l'arrivée dans la montée des Granges et n'a jamais été revu par le peloton.

La troisième étape de ce Tour de Romandie était composée d’une boucle autour d’Estavayer. Au programme, un parcours très vallonné avec trois ascensions des Granges et des Châbles.

Si le parcours promettait déjà une journée difficile pour les coureurs, la pluie a décidé de s’en mêler pour mettre les organismes encore plus à rude épreuve.

Sept coureurs se détachent en début d’étape et les coureurs suisses ont décidé de se montrer sur leurs routes. L’échappée est composée des quatre helvètes Stefan Küng, Stefan Bissegger, Johan Jacobs et Mathias Reutimann, des Belges Sander Armée et Kobe Goossens et du Britannique Charlie Quaterman.

Décidément peu en jambes, Chris Froome est lâché dans la première montée des Granges.

A 50km, le groupe de tête commence à exploser dans la montée de Châbles. Quaterman et Armée doivent lâcher prise. Dans le peloton, ce sont les Ineos Grenadiers qui s’occupent de dicter le rythme.

Les coureurs enchaînent ensuite avec une deuxième ascension de la montée des Granges et le groupe de tête perd une nouvelle unité, Mathias Reutimann est distancé.

Ils ne sont donc plus que quatre dans le groupe de tête (Goossens, Küng, Bissegger et Jacobs) et ils comptent encore 1 minute 20 d’avance sur le peloton à 20km de l’arrivée. Une dernière ascension des Châbles et puis des Granges les attend.


►►► À lire aussi : Tour de Romandie, nouvelle place d'honneur pour Van Wilder : "Je me sens bien"

►►► À lire aussi : Kasper Asgreen prolonge son aventure chez Deceuninck Quick-Step jusqu’en 2024


Mais le peloton roule vite et l’écart fond comme neige au soleil. Au pied des Châbles, situé à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée, l’écart n’est plus que de 30 secondes. Les échappées sentent le souffle du peloton dans leur dos et Küng et Goossens accélèrent à deux.

La route est une véritable pationoire et dans la descente Stefan Küng chute lourgement. Le Suisse repart mais n’est désormais plus en position de jouer la gagne.

Kobe Goossens aborde la montée des Granges seul en tête avec 38 secondes d’avance sur le peloton. Dans celui-ci, le tempo est très élevé dès le pied et Ion Izagirre et Michael Woods tentent d’accélérer mais ne parviennent pas à creuser l’écart.

Sepp Kuss tente à son tour sa chance mais ne prend que quelques mètres d’avance sur le peloton. L’Américain connaît le même sort et est repris par le peloton.

Malgré un bel effort, Kobe Goossens, dernier rescapé de l’échappée au long cours est repris à 10km de l’arrivée.

Marc Soler décide alors de se porter à l’attaque et creuse un petit écart. Ion Izagirre est en contre à quelques secondes.

Ineos Grenadiers prend les choses en main dans le peloton alors que Rohan Dennis, l’actuel leader, est distancé à la suite d’une chute.

Marc Soler ne sera jamais repris et remporte en solitaire la troisième étape de ce Tour de Romandie. La deuxième place se joue au sprint dans ce qu'il reste du peloton et Magnus Cort Nielsen passe la ligne en deuxième position à 22 secondes du vainqueur du jour. Peter Sagan a pu accompagner les meilleurs dans les bosses et se classe troisième. Le Belge Ilan Van Wilder est 7e.

Avec cette victoire, Marc Soler prend la tête du général. Il compte 14 secondes d'avance sur Geraint Thomas et Richie Porte.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK