Tour de Pologne: Jakobsen dans le coma mais dans un état stable après sa chute

Fabio Jakobsen a été victime d'une terrible chute lors de la première étape du Tour de Pologne mercredi. Le Néerlandais de l'équipe Deceuninck Quick-Step était engagé dans le sprint final et a tenté de déborder Dylan Groenewegen par la droite. En tête, le coureur de l'équipe Jumbo-Visma l'a serré vers les barrières Nadar et a rendu le choc inévitable. Lancé à plus de 75 km/h dans ce faux plat descendant, Jakobsen a heurté violemment un photographe avant de s'écraser contre le portique d'arrivée.

Quelques minutes après l'arrivée, l'équipe Deceuninck Quick-Step a fait savoir que son coureur avait été pris en charge par les équipes de soins, sans donner plus de détails. Selon la TV polonaise, Jakobsen aurait été placé par précaution en coma artificiel et serait dans un état jugé "grave". Une nouvelle confirmée par nos collègues de la VRT. 

"L'état est très grave. Sa vie est directement menacée", a déclaré Barbara Jerschina à la télévision polonaise Polsat Sport. "Une perte de sang énorme et d'importantes blessures (...) Il a perdu beaucoup de sang, mais on a réussi à l'intuber, ses voies respiratoires étaient libres. On lui a donné de l'oxygène, tous les médicaments nécessaires. Le coeur fonctionnait bien. Il n'a pas de blessure à la cage thoracique, c'est surtout le crâne et le cerveau."

"Le patient a été transporté dans un état grave, il a été placé dans le coma. Son état s'est stabilisé. Le cycliste a de multiples blessures à la tête et à la poitrine", a déclaré Pawel Gruenpeter, neurologue de l'hôpital de Sosnowiec (sud) où a été transporté le coureur.

"Il sera hospitalisé en unité de soins intensifs et subira une chirurgie cranio-faciale. L'intervention de spécialistes en chirurgie maxillaire et plastique sera nécessaire. L'heure de l'opération dépendra de l'état de santé du patient", a-t-il ajouté à la télévision TVP Sport.

Tombé après l'arrivée tout comme le Belge Jasper Philipsen, le Français Marc Sarreau est lui conscient, a assuré son équipe Groupama FDJ mais a été contraint à l'abandon.

Lefevere furieux, Groenewegen déclassé

Le patron de l'équipe belge Patrick Lefevere a réagi rapidement et vivement sur Twitter: "Il faut mettre ce type en prison", a-t-il écrit à propos de Groenewegen, ajoutant ensuite qu'il était prêt à "aller en justice" face à ces agissements "criminels".

Remco Evenepoel, l'équipier de Jakobsen et également présent au Tour de Pologne, a aussi exprimé sa colère sur Twitter. "Ils doivent le suspendre à vie. Honte à toi."Son équipier Florian Sénéchal a publié une photo de ses gants en sang sur Twitter. "J'étais le premier à aider Fabio après sa chute. Pour maintenir sa tête. Si vous regardez cette photo, vous vous rendez compte de la gravité de l'impact. Sois fort mon ami." Les tweets d'Evenepoel et Sénéchal ont été entretemps supprimés.

Groenewegen a franchi la ligne d'arrivée en premier mais a été disqualifié. L'UCI "condamne le comportement dangereux de Dylan Groenewegen. Celui-ci a été disqualifié par les commissaires de course. L'UCI considère ce comportement inacceptable et interpelle la Commission Disciplinaire pour qu'elle adopte des sanctions adaptées aux événements."

La victoire de l'étape revient donc à Fabio Jakobsen devant Marc Sarreau et Luka Mezgec

>>> LIRE AUSSI : Jumbo-Visma présente ses excuses après le crash causé par Groenewegen

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK