Tour de Burgos : Remco Evenepoel fait coup double au sommet du Picon Blanco

Tour de Burgos : Remco Evenepoel fait coup double au sommet du Picon Blanco
Tour de Burgos : Remco Evenepoel fait coup double au sommet du Picon Blanco - © Tous droits réservés

Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a frappé un grand coup au sommet du Picon Blanco, arrivée de la troisième étape du Tour de Burgos.

Dans ce col de 8,5 kilomètres à près de 9% de moyenne, le prodige du Wolfpack a déposé tout le monde pour aller cueillir la victoire et s’emparer du maillot de leader.

Cette première arrivée au sommet a permis au champion d’Europe du contre-la-montre de confirmer les bonnes jambes qu’il avait laissées entrevoir dès le premier jour.

On était curieux de voir Remco face à un plateau aussi relevé (Carapaz, Yates, Aru, Landa,…) que celui de la Vuelta a Burgos. On a été gâté. Un temps distancé dans la plaine, il a géré le final comme un grand. Il a d’abord suivi les roues d’Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) et George Bennett (Jumbo-Visma) avant de passer à l’offensive. Une attaque, une seule, a suffi. Elle a été placée à deux kilomètres de l’arrivée. Il signe la 11e victoire de sa carrière, la 6e déjà cette saison. A noter aussi la belle étape de Ben Hermans (Israel-Start Up Nation), 6e.


►►► À lire aussi : Evenepoel : "Le directeur sportif me trouvait bien et m'a dit de tenter quelque chose"


Ivan Sosa (Ineos), double tenant du titre, Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe), l’ex-leader, Alejandro Valverde (Movistar) ont été distancés et figurent parmi les "victimes du Picon Blanco". Ils ne sont pas les seuls. Remco a fait le ménage au classement général.

Il bondit de la 25e à la première place et créé déjà des écarts intéressants. Il relègue Bennett à 18 secondes, Mikel Landa (Bahrain-McLaren) à 32. Esteban Chaves (à 35 secondes) et Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step, à 45 secondes) complètent le Top 5.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK