Tour de Belgique : Robbe Ghys remporte la 1re étape devant Evenepoel, leader grâce aux bonifs

C’était la première étape du Baloise Belgium Tour (2.Pro), mercredi, entre Beveren et Maarkedal (175,3 km) et Robbe Ghys s’est imposé au sprint. Pour sa deuxième course en Belgique après son abandon sur le Giro, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a terminé 2e et Gianni Marchand 3e (Tarteletto-Isorex). Au classement général et grâce aux bonifications, c’est cependant Evenepoel qui est le leader du général.


►►► À lire aussi : Remco Evenepoel défendra son titre entre Beveren et Beringen


Un groupe de huit coureurs s’est formé en début de course. Tarteletto-Isorex, avec Julien Van den Brande et Gianni Marchand, Sport-Vlaanderen Baloise avec Arne Marit et Robbe Ghys, et BEAT Cycling avec les Néerlandais Yoeri Havik et Jan-Willem Van Schip, comptaient deux représentants. Thijs Aerts (Baloise-Trek Lions) et le Néerlandais Tom Wirtgen (Bingoal Pauwels Sauce WB) complétaient cette échappée.

Après plusieurs tentatives dans le peloton, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step), tenant du titre, et Victor Campenaerts (Qhubeka ASSOS) sortaient du groupe principal à 30 km de l’arrivée. Ils revenaient sur les échappés pour former un nouveau quatuor avec deux rescapés, Gianni Marchand et Robbe Ghys.

Et au dernier tour, ils sont quatre devant avec Evenepoel, Marchand, Ghys et Campenaerts notamment avec le peloton qui suit à 32 secondes, emmené notamment par Philippe Gilbert.

A 6km de l’arrivée, ils ne sont plus que trois. Campenaerts qui n’arrive plus à suivre dans la montée et lâche. La victoire d’étape se jouera donc entre ces trois coureurs. Et à ce petit jeu-là, c’est Robbe Ghys qui se montre le plus rapide. Mais Remco Evenepoel pourra cependant être content de sa deuxième place.

"C’était très difficile pour rentrer sur le circuit, mon dérailleur arrière était bloqué. Je suis revenu dans le peloton et c’était déjà un gros effort et puis ça a été très vite. J’ai vu que Victor, Yves et Caleb sortaient. Puis ça a commencé à casser et je suis sorti. Je pense que j’ai compris très vite que ça se regardait derrière et j’ai commencé à rouler. Il était impossible de récupérer, mais je me suis bien amusé et on a bien commencé le tour. C’est dommage que je ne puisse pas remporter la victoire. Mais demain, il y a un contre-la-montre et je pourrais tenter quelque chose. Je vais pour la victoire d’étape. J’ai un bon sentiment. Ça ne pouvait pas mieux commencer qu’aujourd’hui et je sens que je peux encore m’améliorer mais je suis sur la bonne voie et l’équipe fonctionne très bien", a déclaré Remco à l’issue de sa 2e place.

Et d’ajouter "Je sentais qu’après le Giro, c’était difficile de réagir après la première journée de repos. J’ai dû vraiment accepter. Je pouvais participer au Tour de Belgique et je remercie l’équipe de m’avoir amené à mon meilleur niveau. Il y a une bonne chance de maintenir ma position de leader, même si on ne doit pas encore parler de victoire."

Grâce aux bonifications engrangées lors des sprints intermédiaires, Evenepoel réussit à dépasser Ghys au général et à endosser le maillot de leader. La pépite de Deceuninck-Quick Step compte 5 secondes d'avance sur Ghys et 8 sur Marchand. Philipsen suit à 43 secondes.

Jeudi, un contre-la-montre de 11,2 km à Knokke-Heist constituera la deuxième étape. Le Baloise Belgium Tour s’achèvera dimanche à Beringen. Remco Evenepoel avait remporté la dernière édition, disputée en 2019.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK