Tom Boonen n'avait plus la force de réagir

Tom Boonen n'avait plus la force de réagir
Tom Boonen n'avait plus la force de réagir - © LUC CLAESSEN - BELGA

Une fois encore Etixx-Quick Step n'est pas parvenu à se mêler à la lutte pour la victoire à Gand-Wevelgem. Lorsque Cancellara, Sagan et Vanmarcke ont attaqué, Tom Boonen et ses équipiers ont tenté d'organiser la riposte mais ils n'ont pas reçu beaucoup d'aide des autres équipes.

"Comme vendredi, on a eu droit à une course très difficile", a expliqué Tom Boonen, 20e dans le peloton. "Avant d'arriver à Les Moëres, après environ 65 kilomètres, la course a éclaté. Dès ce moment, il a fallu aller dans le rouge. Nous avions misé sur Fernando Gaviria lorsqu'est arrivée l'ascension du Mont Kemmel: une sale montée abordée par un nouveau côté. C'était d'ailleurs la première fois que je l'escaladais de cette façon. J'ai eu aussi un peu peur parce que j'avais entendu dire de-ci de-là que cette pente était plus raide que le Koppenberg, par exemple. Quand Cancellara, Sagan et Vanmarcke ont attaqué, nous n'avons pas répondu de manière appropriée. Une fois encore, il s'en est fallu de peu. Stybar s'est lancé à la poursuite des échappés mais il a dû abandonner. Nous allons voir comment réagir dans le futur. Il y a encore une semaine avant le Tour des Flandres et deux avant Paris-Roubaix. Le bloc est bien là, mais c'est dommage que nous ne puissions pas sprinter pour la victoire. Le trio Sagan, Vanmarcke et Cancellara est bien en jambes. Je n'avais pas la force de continuer avec eux."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK