Tiesj Benoot veut conclure son printemps en beauté

Tiesj Benoot souhaite couronner son printemps à l'Amstel Gold Race dimanche (World Tour). "De tous les circuits, celui de l'Amstel est peut-être celui qui me convient le mieux", a prétendu le coureur Lotto-Soudal.

"Cette épreuve est bien sûr tout à fait différente des courses flamandes dont je connais toutes les côtes", a expliqué Benoot, qui en est à sa première Gold Race. "Comme j'ai disputé le championnat du monde juniors 2012 à Valkenburg, je connais bien la dernière boucle. Le reste c'est un labyrinthe. Je vais visionner la course de l'année dernière."

Les traces de sa chute au Tour des Flandres sont encore visibles au visage et au coude. "Les points de suture sont enlevés et cela me dérange à peine. L'ambition de réussir quelque chose de bien est énorme. Je voulais être au sommet il y a deux semaines mais cette chute a tout bouleversé. Nous verrons dimanche si j'ai retrouvé la bonne condition. A Paris-Roubaix, je me suis bien senti même si je n'ai pas pu me tester dans le final. Je ne suis pas fatigué. L'année dernière, j'ai couru à Denain après Paris-Roubaix et je me sentais bien également."

Deuxième en 2012 et 2014, Jelle Vanendert a les meilleurs souvenirs de l'Amstel. "Mais j'aimerais bien gagner une fois", a ajouté le coureur Lotto-Soudal en souriant. "La confiance est là, le Cauberg me convient et je connais bien le parcours. En plus, nous prendrons le départ avec une forte équipe. J'ai toutes les chances de décrocher un bon résultat. L'arrivée au sommet du Cauberg ou non, peu m'importe. Je trouve particulièrement regrettable l'existence de ce grand circuit que l'on parcourt dans le final depuis plusieurs années. Les routes plus larges permettent souvent le retour de plusieurs coureurs et par conséquent, ce ne sont pas toujours les meilleurs, qui s'imposent."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK