Thomas: "Nuyens était le plus fort"

"J'ai toujours cru que notre échappée pouvait aller jusqu'au bout", expliquait après-coup le champion britannique de l'équipe Sky. "Au sommet de la dernière côte de la journée, le Nokereberg, à 7 km de l'arrivée, notre avance était seulement de 15 secondes. Et dans le dernier kilomètre, on a vu le gros du peloton se rapprocher à vue d'oeil, mais nous avons pu faire le sprint à deux pour la victoire. Nuyens était simplement le plus fort. Et je n'avais pas beaucoup l'occasion de bluffer dans le final. Notre équipe est bonne et nous allons encore nous voir à l'oeuvre dans les Flandres", a prévenu Geraint Thomas au moment d'aborder la quinzaine flandrienne des classiques."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK