Sweeck connaîtra le verdict de son affaire de dopage le 10 mars

Sweeck connaîtra le verdict de son affaire de dopage le 10 mars
Sweeck connaîtra le verdict de son affaire de dopage le 10 mars - © DAVID STOCKMAN - BELGA

C'est le mardi 10 mars que le vice-champion du monde espoirs de cyclo-cross et champion de Belgique Laurens Sweeck, 21 ans, connaîtra le verdict de son affaire de dopage. Il risque deux ans de suspension pour avoir absorbé des médicaments pour bébés, a annoncé Het Nieuwsblad mercredi.

Une perquisition effectuée chez "l'ozonothérapeute" (qui injecte de l'ozone dans le sang pour augmenter la résistance à l'effort) Chris Mertens de Rotselaer, a en effet permis de retrouver des prescriptions de Vaminolact, un complément alimentaire destiné aux bébés nés prématurément ou nouveaux nés qui ne figure pas sur la liste des produits interdits. Mais Sweeck est quand même poursuivi à l'initiative de la Communauté Flamande qui a requis une suspension de deux ans. L'affaire passera en commission de discipline le mardi 10 mars.

L'ozonothérapie transgresse le Code de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le Néerlandais Stefan Van Dijk a ainsi été suspendu huit ans, fin 2013, pour une thérapie à l'ozone chez le médecin belge Johan De Saedeleer en 2011.

Sweeck a reconnu qu'il a eu recours au Vaminolact en 2011 et 2012 sur les conseils du Docteur Mertens qui le lui a prescrit. "J'étais fatigué et il m'a dit d'en verser une ou deux cuillerées dans du jus de fruit et ensuite de le boire", explique-t-il. "Ce que j'ai fait à cinq reprises..."

Également impliqués dans cette affaire, Bart Wellens et Tom Meeusen, qui contrairement à Sweeck sont professionnels, seront eux jugés par l'instance disciplinaire de la Ligue vélocipédique belge (RLVB).

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK