Sweeck acquitté dans l'affaire 'Docteur Mertens'

Laurens Sweeck
Laurens Sweeck - © DAVID STOCKMAN - BELGA

La Ligue vélocypédique belge (LVB) a décidé de classer sans suite pour manque de preuve le cas de Laurens Sweeck, le cyclo-crossman cité dans l'affaire concernant le "Docteur Ozone" Chris Mertens de Rotselaar.

Fin juin, la Commission de discipline de la Région flamande s'était déclarée incompétente dans cette l'affaire de dopage concernant Sweeck. Le champion de Belgique et vice-champion du monde espoirs a ensuite été renvoyé devant la LVB. "Après de longues analyses des documents du dossier et en regard de la loi, le parquet fédéral a décidé de classer cette affaire sans suite pour manque de preuves suffisantes", a précisé la LVB via un communiqué.

Sweeck a été suspecté d'usage illégal de Vaminolact. Ce médicament pour enfant ne figure pas sur la liste des produits interdits mais il est considéré comme dopant quand on en injecte plus de 50 millilitres en six heures. Selon l'Agence antidopage flamande NADO, le coureur de Corendon Kwadro se serait injecté le produit mais Sweeck a nié et a parlé d'usage oral.

Dans le cadre de l'affaire du Dr. Mertens, Tom Meeusen, Greg Van Avermaet et Bart Wellens ont déjà été acquittés pour manque de preuves par le Tribunal antidopage flamand de Gand tout comme le footballeur Karel Geraerts et le triathlète Bert Jammaer.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK