Sunweb perd Theuns, inquiétude pour Van Lerberghe, Lotto-Jumbo privé de 3 coureurs

Edward Theuns
Edward Theuns - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Sept coureurs n'ont pas vu la ligne d'arrivée de la 5e étape du 76e Paris-Nice (WorldTour) disputée jeudi entre Salon-de-Provence et Sisteron sur la distance de 165 kilomètres. LottoNL-Jumbo est l'équipe la plus défigurée. Lars Boom et Dylan Groenewegen n'ont en effet même pas pris le départ, tandis que le Norvégien Amund Grondahl Jansen, également malade, a abandonné en cours de route. Sunweb devra poursuivre sans Edward Theuns, qui a mis pied à terre avant la mi-course.

"Une très sale journée à oublier au plus vite", pestait le directeur-sportif de la formation néerlandaise LottoNL-Jumbo Nico Verhoeven. "Lars et Dylan n'avaient pas fermé l'oeil de la nuit. Il ne servait donc à rien de leur faire signer la feuille de départ ce matin, tandis que Grondahl Jansen et Tom Leezer ne se sont pas sentis bien pendant la course. Amund était même incapable d'aller plus loin, et est définitivement descendu de machine. Tom a continué, mais est arrivé à Sisteron avec plus de 10 minutes de retard (129e à 11:36 de Jérôme Cousin, ndlr). On espère qu'il ira mieux demain (vendredi), mais sans trop y croire, quand on voit dans quel état il se trouve ce soir".

L'équipe compte cependant sur ses "survivants", Timo Roosen, Paul Martens et Robert Gesink, pour faire parler d'elle ces prochains jours.

Edward Theuns, insuffisamment remis de sa chute de dimanche passé selon le médecin de l'équipe allemande Sunweb Mannes Naeff, s'est prématurément retiré. "Mais il n'est pas malade, contrairement à beaucoup d'autres dans le peloton", a précisé ce dernier. "Il a mal au dos et au cou. Il est aussi très fatigué et sans forces dans les jambes. Cela n'avait aucun sens de le garder en course dans ces conditions".

Les plus dures journées arrivent en effet seulement, avec la montagne au menu des trois journées de vendredi, samedi et dimanche.

Theuns n'a pas voulu commenter son abandon. "Il n'en a pas envie. Il est trop déçu", a expliqué son directeur sportif Morten Bennekou.

Victime d'insomnies pendant la nuit, le Français Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic) n'avait pas pris le départ de la cinquième étape non plus jeudi. Il avait près de 40 degrés de fièvre, et serait atteint d'une infection virale.

Le coureur autrichien d'Astana Marco Haller ne s'est pas davantage présenté sur la ligne de départ, tandis que le Britannique Daniel McLay (EF Education First-Drapac p/b Cannondale) a abandonné.

Enfin Bert Van Lerberghe (Cofidis) est tombé dans le dernier kilomètre, et a visiblement éprouvé de grosses difficultés à aller jusqu'au bout.

"Il va d'abord se faire soigner ses blessures à l'épaule et la cuisse gauches", souligne son directeur-sportif Roberto Damiani, "qui semblent cependant assez superficielles. Les deux coudes et le dos sont également touchés. Mais il ne souffre d'aucune fracture en tout cas. On attend le bulletin médical complet..."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK