Terpstra remporte un superbe Paris-Roubaix

Niki Terpstra
Niki Terpstra - © ERIC FEFERBERG - BELGAIMAGE

Le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma Quick Step) a remporté en solitaire Paris-Roubaix dimanche. L'Enfer du Nord, indécis jusqu'au bout, a été marqué par une course offensive de Tom Boonen et Peter Sagan.

Terpstra a battu de 20 secondes un groupe de poursuite, réglé pour la deuxième place par l'Allemand John Degenkolb. Le Suisse Fabian Cancellara, grand favori au départ de Compiègne, a pris la troisième place devant le Belge Sep Vanmarcke et le Tchèque Zdenek Stybar.

Terpstra, qui s'était classé troisième l'année passée, a signé la moyenne la plus rapide de l'époque moderne, à plus de 45 km/h.

Le Néerlandais, âgé de 29 ans, a enlevé sa plus grande victoire en mettant à profit la présence de deux de ses coéquipiers (Boonen, Stybar) dans le groupe de tête qui comprenait encore 11 coureurs à 8 kilomètres de l'arrivée.

Le Belge Tom Boonen, qui pouvait devenir en cas de succès le seul détenteur du record des victoires, a animé cette 112e édition dans les 80 derniers kilomètres. Il a attaqué sur les pavés de Beuvry-la-Forêt, à plus de 60 kilomètres de l'arrivée, pour rejoindre l'avant de la course.

L'Anversois s'est démené, souvent en vain, pour inciter ses compagnons à creuser l'écart sur le peloton de Cancellara, qui n'a jamais été pointé à plus de 50 secondes. Le regroupement a fini par se faire à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, avant le dernier secteur pavé difficile (l'Arbre).

Le Slovaque Peter Sagan, parti en avant-garde, a vu alors revenir un quatuor (Vanmarcke, Cancellara, Degankolb, Stybar). Ce groupe a été rejoint ensuite, à moins de 9 kilomètres du vélodrome, par un autre groupe comprenant notamment le vainqueur du Tour de France 2012, le Britannique Bradley Wiggins (9e à l'arrivée).

A 6 kilomètres du vélodrome, Terpstra a porté l'attaque décisive et a enlevé son quatrième succès de la saison, après une étape et le classement final du Tour du Qatar ainsi que la semi-classique A travers la Flandre.

16h35 - Victoire de Niki Terpstra

Terpstra se présente seul au Vélodrome et prend le temps de savourer sa victoire. Derrière le groupe des favoris se dispute la deuxième place. Degenkolb devance Cancellara, Vanmarcke, Stybar et Sagan. Tom Boonen est 10ème.

16h26 - Terpstra part en solitaire

Niki Terpstra attaque et part seul. Tout le monde se regarde et le Néerlandais joue son va-tout. Seul Thomas tente de tirer le groupe des favoris mais l'écart ne cesse de grandir en faveur de Terpstra.

16h23 - Regroupement des favoris

Le quintet en tête est repris par le groupe Boonen. Il sont maintenant 11 hommes en tête et il reste 8 kilomètres.

16h10 - Sagan repris dans le Carrefour de l'arbre

Le quatuor (Cancellara, Vanmarcke, Degenkolb et Stybar) reprend Sagan dans le Carrefour de l'Arbre. Le Slovaque doit même lâcher prise dans la fin du secteur mais revient un peu plus loin. Derrière les 5 hommes, un groupe avec Boonen, Terpstra, Wiggins et thomas est tout près.

16h07 - Attaque de Vanmarcke avec Cancellara

Dans Camphin-en-Pévèle, Vanmarcke attaque, directement suivi par Cancellara, Stybar et Degenkolb. Juste derrière, un Belkin tombe et gêne Boonen, qui est victime alors d'un ennui mécanique.

16h00 - Sagan rejoint Boonen et attaque

Dans le secteur de Cysoing, Cancellara accélère. L'écart se réduit avec les fuyards. Sagan revient sur la tête et décide directement d'attaquer. Le Slovaque prend plusieurs secondes alors que derrière, le regroupement a lieu entre le groupe Boonen et le groupe Cancellara.

15h40 - Vanmarcke accélère, Sagan contre

Sep Vanmarcke a des fourmis dans les jambes. Dans Pont-Thibaut, il accélère et tente de revenir sur le groupe Boonen. Tous les favoris tentent de le suivre. Cancellara revient sur lui avec Stybar et Boom sur son porte-bagages. Les 4 hommes stoppent leurs efforts et un regroupement a lieu. A ce moment précis, Peter Sagan sort et prend quelques mètres sur le peloton. Il est accompagné par Wynants. Il reste 35 kilomètres de course.

Boonen décide alors de placer une attaque pour relancer l'allure.

15h01 - Attaque tranchante de Tom Boonen

Dans le secteur de Beuvry-la-Forêt, Tom Boonen lâche les chevaux et accélère en tête du peloton. Il part seul et rattrape très facilement un groupe d'intercalés, où se trouvent Gaudin, Thomas, Ladagnous et Tjallingii.

Le groupe d'intercalés reprend quelques kilomètre plus loin les 3 hommes échappés depuis le matin.

BMC fait le forcing derrière pour revenir sur le groupe de tête. Le peloton revient à quelques secondes. Cela permet à Hushovd de faire le bond, avec Tankink, sur le groupe Boonen.

Cela implique un changement de physionomie. BMC ne roule plus, tout comme Belkin. Cancellara est contraint de demander à ses coéquipiers de rouler, tandis que devant Hushovd et Tankink prennent des relais dans le groupe Boonen.

14h38 - Omega Pharma Quick Step accélère, BMC contre

Dans le secteur 17, à 78 kilomètres de l'arrivée, un groupe se détache sous l'impulsion des Omega Pharma Quick Step. Il y a Van Avermaet, Vanmarcke, Terpstra et Boonen mais pas Cancellara. Le Suisse est contraint de prendre la tête du deuxième groupe et revient. BMC décide alors de lancer des offensives via Hushovd et Schär. Le peloton est nerveux.

En tête, ils ne sont plus que 3: Jarrler, Schillinger et De Troyer.

14h30 - Cancellara ralenti dans une chute

Nouvelle chute dans le peloton. Yaroslav Popovych touche une bordure et chute. Il freine Cancellara, qui met pied à terre. Le Suisse revient dans le peloton et Quick Step décide d'accélérer en tête.

14h26 - Boucher bloqué par le train, chute dans le peloton

David Boucher, retardé dans la Trouée d'Arenberg, est bloqué à un passage à niveau alors que le peloton est victime d'une chute. Aucun favori n'est pris dans celle-ci.

14h03 - Passage par la Trouée d'Arenberg

Le peloton aborde la Trouée d'Arenberg. Peter Sagan a du fournir un gros effort pour revenir sur celui-ci, étant victime d'une crevaison à 8 kilomètres de la Trouée. Sky a étire le peloton avant l'entrée, afin de placer ses favoris au mieux.

C'est Leukemans qui mène le peloton à l'entrée devant Eisel et Degenkolb. Cancellara, Boonen et Sagan sont proches des premières places. Le vainqueur de Milan-San Remo, Alexander Kristoff est victime d'une crevaison. Le peloton sort du secteur sans grande cassure, le seul ténor retardé étant Kristoff. L'écart avec la tête est désormais de 4 minutes.

13h02 - Crevaison pour Boonen

Petit événement exceptionnel: Tom Boonen est victime d'une crevaison dans le Secteur de Quiévy. C'est la première crevaison de Tornado Tom en 15 participations sur Paris-Roubaix.

12h37 - Premier secteur pavé

Les échappés entament le premier secteur pavé, celui de Troisville, avec 8 minutes d'avance. Emmanuel Hubert, directeur sportif français de Bretagne-Séché Environnement, est particulièrement heureux de la tournure des événements. Son équipe est la seule à être représentée à l'avant par deux coureurs (Koretzky et Jarrier): "Je pense qu'il y a longtemps qu'une échappée n'a pas abordé le premier secteur pavé avec une telle avance, se réjouit le manager breton auprès de letour.fr. C'est tout bénéfice pour nous. Elle est composée de coureurs qui affectionnent cette course, ce qui va occuper le peloton à chasser pendant un certain temps. De notre côté, cette initiative était planifiée."

Omega Pharma-Quick Step, Trek Factory Racing, Belkin et Katusha ont chacune placé un homme en tête de peloton pour contrôler l'écart avec les fuyards.

11h10 - 8 hommes en tête

Boucher (FDJ), Dehaes (LTB), Kolar (TCS), Jarrier et Koretzky (BSE), De Troyer (WGG), Schillinger (TNE) et Murphy (UHC) s'échappent du peloton et prennent rapidement plus d'une minute d'avance.

Après 50 kilomètres de course, l'écart frôle avec les 10 minutes.

10h30 - Départ de la course

Le départ est donné sous un ciel gris et avec une température de 10°C. Une seule équipe (Astana) prend le départ à 7 coureurs, contre 8 pour les autres formations. L'Italien Niccolo Bonifazio (Lampre), 20 ans, est le plus jeune coureur du groupe, le Français Sébastien Hinault (IAM), 40 ans, le plus âgé.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK