Stannard s'offre le Nieuwsblad en battant Van Avermaet

Stannard s'offre le Nieuwsblad en battant Van Avermaet
6 images
Stannard s'offre le Nieuwsblad en battant Van Avermaet - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le Britannique Ian Stannard a remporté la 69ème édition du Omloop Het Nieuwsblad en battant au sprint le Belge Greg Van Avermaet.

Ian Stannard (Sky) a remporté à la surprise générale la classique d'ouverture des classiques en Belgique avec le traditionnel Circuit Het Nieuwsblad samedi à Gand. Au terme des 198 km, des 10 monts et 10 secteurs pavés franchis sous la pluie, le Britannique s'est imposé dans un sprint à deux devant Greg Van Avermaet (BMC) pour cette 69e édition.

C'est la première grande victoire de Ian Stannard, 26 ans. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) a pris la 3e place, devant Sep Vanmarcke, vainqueur il y a deux ans, un peu de la même manière que Stannard, surprenant alors à l'époque Tom Boonen dans un sprint à deux, et le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick.Step).

Aux avants-postes durant la première partie de la course, Tom Boonen, le leader de la formation Omega Pharma-Quick.Step, citée comme grande favorite, a décroché à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée laissant 16 hommes se livrer bataille en tête. Dans les 15 derniers kilomètres, Greg Van Avermaet et Ian Stannard, en tête, sont restés en ligne de mire des 14 compagnons d'échappée à une dizaine de secondes. Niki Terpstra, Sep Van Marcke et Boasson Hagen (Sky) ont tenté d'opérer la jonction, en vain.

Les résultats

16h40 - Stannard bat Van avermaet au sprint

Ian Stannard la joue costaud face à Greg Van Avermaet, pourtant favori. Le Britannique développe toute sa puissance et empêche le Belge de le sauter sur la ligne.

16h15 - Indécision complète sur la fin de course

Les hommes de tête sont repris. Il y a donc une quinzaine de coureurs qui roulent pour la victoire, sans compter le groupe Boonen, qui chasse encore derrière. Stannard décide alors de relancer, en compagnie de Van Avermaet et creuse un écart de 10 secondes. Il reste 12 kilomètres.

Boom, Terpstra et Boasson Hagen, sortent du groupe de 15 et partent à la poursuite des hommes de tête, sans parvenir à les rattraper.

15h42 - Terpstra et Boom s'isolent en tête

7 coureurs décident d'accélérer: Boasson Hagen, Garcia, Offredo, Vanbilsen, Tepstra, Boom et Demare. OPQS, pourtant à 4, décide de ne pas faire la poursuite, misant ses chances sur Terpstra.

BMC décide mener la chasse dans le Molenbergh, où Offredo a chuté.

En haut du Molenbergh, un duo s'isole, avec Terpstra et Boom. Boasson Hagen, Démare et Vanbilsen sont juste derrière. Il reste 36 kilomètres.

Le peloton est à 42 secondes. Les 5 hommes de tête se sont regroupés. Boom et Terpstra savent qu'ils doivent se débarrasser des 3 autres coureurs, plus rapides. Les deux Néerlandais accélèrent et déposent Démare et Vanbilsen.

Alors que le groupe de 3 collabore bien, Boom subit une crevaison. Il perd 30 secondes et se retrouvent dans un groupe à l'arrière, avec Roelandts et Van Avermaet, mais sans Boonen. Devant, Terpstra ne roule plus, Boasson Hagen non plus. Démare revient sur les deux hommes.

15h34 - Regroupement en tête

Les échappés sont repris par le peloton des favoris. Il y a désormais une quarantaine de coureurs devant. Il reste 45 kilomètres.

15h11 - Vanmarcke attaque

Dans le Taaienberg, Sep Vanmarcke accélère et emmène avec lui son coéquipier Maarten Wynants et Ian Stannard (Sky). Le peloton réagit et une sélection se fait.

Devant, 4 coureurs restent en tête: Kuchynski, Laborie, Lemoine et Patersk. Juste derrière, un groupe avec les favoris fait la chasse. Il y a, entre autres, Vanmarcke, Vandenbergh, Roelandts, Boonen, Stybar, Terpstra, Van Avermaet, Phinney, Devenyns et Drucker.

15h03 - Chutes en série

Plusieurs chutes se déroulent dans le peloton dont la plus impressionnante concerne Viacheslav Kuznetsov. Alexandre Pichot tâte aussi du pavé. Luca Paolini est contraint de changer de vélo après avoir chuté. Le vainqueur 2013 abandonnera quelques kilomètres plus loin. Les conditions sont difficiles et les pavés sont très glissants.

14h24 - Chute et abandon d'Hushovd

Le champion du Monde 2010, Thor Hushovd, est au sol et se plaint de son côté gauche (épaule et jambe). Le coureur BMC, l'un des favoris de l'épreuve, est contraint à l'abandon.

Omega Pharma Quick Step décide à ce moment de mettre en route. Le peloton est pointé à 3 minutes des échappés alors que la pluie commence à tomber, avec de plus en plus d'intensité.

12h22 - 8 hommes en têtes

Un groupe de 8 coureurs sort du peloton, avec Kuchynski, Laborie, Lemoine, Paterski, Schillinger, Sinkeldam, Steels et Veuchelen. Ils possèdent 3 minutes d'avance après 32 kilomètres.

11h45 - Départ

Le départ est donné sous un temps froid. la plupart des coureurs débutent la courses avec gants et mitaines. Les garde-boues sont placés sur les vélos afin de protéger les coureurs en début d'épreuve. 164 coureurs sont en lice pour succéder à Luca Paolini, vainqueur en 2013.

Les participants ont respecté une minute de silence pour Kristof Goddaert, décédé récemment.

Les secteurs pavés

Haaghoek 2000m (Hoorebeke-Saint-Corneille), Haaghoek 2000m (Hoorebeke-Saint-Corneille), Donderij 800m et Hof te Fiennestraat 300m (Etikhove), Ruiterstraat 800m, Karel Martelstraat 1300m et Holleweg 350m (Mater), Haaghoek 2000m (Hoorebeke-Saint-Corneille), Paddestraat 2300m et Lippenhovestraat 1300m (Velzeke), Lange Munte 2500m (Balegem)

Les ascensions

Leberg (59 km), Hostellerie (64 km), Mur de Grammont (81 km), Valkenberg (99 km), Kruisberg (126 km), Taaienberg (136 km), Eikenberg (141 km), Wolvenberg (144 km), Leberg (155 km), Molenberg (160 km)

S. Rouquet

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK