Stan Dewulf, jeune Belge, remporte Paris-Roubaix espoirs

Stan Dewulf, jeune Belge, remporte Paris-Roubaix espoirs
Stan Dewulf, jeune Belge, remporte Paris-Roubaix espoirs - © YUZURU SUNADA - BELGA

Le Belge Stan Dewulf (Lotto Soudal) a remporté dimanche la 51e édition de Paris-Roubaix espoirs (U23) disputée entre Péronne et le vélodrome de Roubaix sur la distance de 188,3 km. Le jeune coureur de 21 ans a signé son plus succès à Roubaix.

L'épreuve de l'Enfer du Nord, qui se déroule traditionnellement à la fin mai, un bon mois après le Paris-Roubaix des professionnels, comptait cette année, pour sa 51e édition, 188,3 kilomètres et 26 secteurs pavés empruntés, pour la plupart, quelques semaines plus tôt par le peloton du Monument du World Tour.

Après la première échappée de 7 coureurs, qui ont joué les éclaireurs dans les premiers secteurs pavés, les choses sérieuses ont commencé à quelque 40 kilomètres du vélodrome de Roubaix quand quelques gros bras du peloton, parmi lesquels l'Américain Jonathan Brown (Hagens Berman Axeon), les Néerlandais Julius Van Den Berg et Thymen Arensman (Seg Racing Academy), le Français Nicolas Prodhomme (Chambéry Cyclisme Formation), l'Australien Callum Scotson (Mitchelton-Bike Exchange) et les Belges Brent Van Moer (Lotto-Soudal U23), Jasper Philipsen (Hagens Berman Axeon) et Stan Dewulf (Lotto-Soudal U23) ont pris la direction des opérations.

Le groupe de tête a connu de nombreux mouvements dans les derniers secteurs. Trois coureurs, Van Den Berg, Arensman et Dewulf se sont isolés alors que Philipsen perdait toutes ses chances avec deux crevaisons successives dans les derniers kilomètres. Le trio s'est disputé le sprint sur le vélodrome de Roubaix où Dewulf n'a connu aucune difficulté pour s'imposer devant Van Den Berg et Arensman. Dewulf a succédé au Néerlandais Nils Eekhoff, lauréat de l'épreuve en 2017.

Deuxième du Tour de Bretagne et du Triptyque des Monts et Châteaux en 2018, Dewulf a avoué avoir réalisé un rêve à Roubaix. "Je tournais certes au tour du succès mais cette victoire est réellement un rêve qui se réalise", a indiqué Dewulf. "Nous avons été présents avec l'équipe dans les échappées. J'ai personnellement essayé dans le secteur de Hem. Deux coureurs de SEG Racing m'ont accompagné et nous nous sommes présentés pour le sprint où, sans certitude, j'ai joué ma carte. Gagner à Roubaix est incroyable pour moi. J'ai signé ma plus belle victoire. Place maintenant à mes examens scolaires."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK