Simon Gerrans, prince de Liège-Bastogne-Liège, Gilbert 8ème

Simon Gerrans
2 images
Simon Gerrans - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

L'Australien Simon Gerrans (Orica GreenEdge) a remporté dimanche la 100e édition de Liège-Bastogne-Liège (WorldTour). Il s'est imposé après 263 km de course devant l'Espagnol Alejandro Valverde, vainqueur de la Flèche Wallonne mercredi, et le Polonais Michal Kwiatkowski.

Gerrans, premier Australien à figurer au palmarès, a devancé au sprint l'Espagnol Alejandro Valverde et le Polonais Michal Kwiatkowski. L'Italien Giampaolo Caruso, repris dans les 100 derniers mètres, a pris la 4e place devant son compatriote Domenico Pozzovivo.

Le Belge Philippe Gilbert, vainqueur en 2011 et favori de cette édition avec Valverde, s'est classé huitième, Jelle Vanendert 11ème.

Cette 100e édition, dont le départ a été donné par le roi des Belges Philippe, a été ouverte par une échappée de six coureurs (Bono, Venter, Lang, Koch, Jacobs, Minard) dès le 12e kilomètre. Le sextuor s'est assuré une avance d'un quart d'heure (Km 75) puis le peloton s'est rapproché malgré plusieurs chutes qui ont provoqué notamment l'abandon du champion du monde, le Portugais Rui Costa (contusions).

Le dernier rescapé, l'Italien Matteo Bono, a été repris à 20 kilomètres de l'arrivée, au pied de la Roche-aux-Faucons, où deux grimpeurs, Pozzovivo et le Colombien Julian Arredondo, se sont dégagés.

Le duo a été repris aux 11 kilomètres et un peloton reconstitué, fort d'une quarantaine d'unités, s'est présenté au pied de la dernière côte classée, Saint-Nicolas.

Dans cette montée, Pozzovivo a réagi à un démarrage de Caruso. Si les deux coureurs n'ont pu creuser un écart limité à une quinzaine de secondes, la poursuite n'a pu s'organiser derrière eux.

La tentative la plus sérieuse est venue du vainqueur sortant, l'Irlandais Daniel Martin, qui a contre-attaqué sous la flamme rouge du dernier kilomètre. Il est revenu dans la roue de Caruso mais a chuté dans le dernier virage, à 200 mètres de la ligne.

"Je ne sais pas quel sentiment domine", a déclaré Gerrans aussitôt après l'arrivée. "Mon équipe m'a bien placé, j'ai toujours eu des coéquipiers dans les 30 derniers kilomètres".

Agé de 33 ans, l'Australien s'est imposé pour la première fois dans une "Ardennaise". Mais Gerrans, vainqueur d'étapes sur le Tour de France (et aussi maillot jaune en 2013), a déjà gagné une grande classique, Milan-Sanremo en 2012.

Le vainqueur du Tour de France, le Britannique Chris Froome, a déclaré forfait peu avant le départ, en raison d'une légère infection pulmonaire, selon son équipe.

Le classement

16h54 - Victoire de Simon Gerrans

La course est très stratégique et les favoris ne se découvrent pas. C'est finalement, Simon Gerrans, qui répond à une attaque de Gilbert, qui règle un petit groupe où se trouvent Valverde et Kwiatkowski. Il profite aussi de la chute du tenant du titre, Dan Martin, qui va au sol dans le dernier virage, alors qu'il avait quelques mètres d'avance sur les favoris.

16h42 - Montée de Saint-Nicolas

C'est un groupe compact qui se présente au pied de Saint-Nicolas. Gianpaolo Caruso attaque et allonge le peloton mais sans faire réellement la différence. Toutefois, un petit trou se creuse entre lui, Pozzovivo et le peloton.

16h25 - Montée de la Roche-aux-Faucons, Gilbert se découvre

Arredondo tente une nouvelle fois de partir dans la Roche-aux-Faucons. Il est contré par Philippe Gilbert, qui emmène tous les favoris sur son porte-bagages. Arredondo retente alors une deuxième fois, il est suivi par Domenico Pozzovivo. Samuel Sanchez tente de faire le saut vers le duo, sans succès.

Les favoris restent groupés dans la Roche-aux-Faucons. Dan Martin ne semble pas au top. Vincenzo Nibali décide donc d'attaquer sur la fin de la difficulté. Valverde, Gilbert, Vanendert, Kreuziger et Bardet suivent l'Italien. Le groupe est rattrapé par le reste du peloton quelques kilomètres plus loin et les deux derniers fuyards à 11 kilomètres de la ligne. Regroupement général.

15h46 - Montée de La Redoute

Omega Pharma Quick Step durcit la course dans La Redoute. Jan Bakelants tente de faire le saut, avec Barguil et Arredondo, vers les 4 hommes de tête, Koch ayant été lâché. La tentative des 3 hommes échoue, sous l'impulsion des Movistar.

Devant le groupe se disloque. ils ne sont plus que deux: Venter et Bono.

14h20 - Chute de Bakelants et Kreuziger juste avant la trilogie

Le peloton approche de Wanne. Les équipes tentent de bien placer leurs leaders et la tension monte d'un coup. Résultats: une chute coupe le peloton. Bakelants et Kreuziger, entre autres, sont au sol. Le peloton est divisé en deux avec, dans le deuxième groupe, outre les coureurs pris dans la chute, plusieurs favoris: Samuel Sanchez, Romain Bardet, Jurgen Van den Broeck et Dani Moreno. La jonction entre les deux groupes a lieu avant la montée de Wanne.

Devant, un accident implique une moto de photographe. La blessure semble sérieuse et l'ambulance est envoyée aux soins. Point de vue sportif, les 6 hommes ne sont plus que 5: Marco Minnard laisse ses coéquipiers d'échappée partir.

A la sortie de la trilogie Wanne-Stockeu-Haute Levée, l'écart entre les hommes de tête et le peloton n'est plus que de 5 minutes. Les principales victimes de l'enchainement des 3 côtes sont Andy Schleck (Abandon), Joaquin Rodriguez (Abandon) et Rui Costa (Abandon, pris dans une chute à la toute fin de la Haute Levée).

13h35 - Passage de la Côte de Saint-Roch

Le peloton passe la Côte de Saint-Roch sans difficulté. Les hommes de tête ont 13 minutes d'avance.

11h10 - 15 minutes pour les fuyards

Les 6 échappés n'inquiètent pas le peloton, si bien que les fuyards possèdent 13 minutes de boni après 37 kilomètres de course. L'avance va même atteindre 14 minutes 30 secondes. A ce moment, BMC décide d'imprimer un rythme un peu plus élevé en tête du peloton et place Stephen Cummings pour faire le tempo.

Les hommes de tête ont parcouru 39,5 kilomètres dans la première heure de course. A titre de comparaison, les échappés avait roulé près de 50 kilomètres dans la première heure de la Flèche Wallonne. L'avance des 6 est donc plus le résultat d'un manque de rythme dans le peloton que des efforts des échappés à creuser l'écart.

Le peloton est passé au km 41,5 avec exactement 15', à ce moment, Valverde décide aussi de placer l'un de ses hommes en tête: Jose-Ivan Gutierrez. Quelques kilomètres plus, Sander Armee vient se joindre aux deux hommes, au nom de Lotto et Jelle Vanendert.

10h37 - 6 hommes s'échappent

Au kilomètre 12 , 6 hommes sortent du peloton: Lang (IAM), Koch (CAN), Venter (MTN), Bono (LAM), Jacobs (TSV) et Minnard (WGG). Les 6 fuyards possèdent déjà plus de deux minutes d'avance quelques kilomètres plus loin.

A 11h, l'avance est de plus de 8 minutes.

10h16 - Départ

Le départ de la course est donné sous un grand soleil. Il y a deux absents du marque: Chris Froome et Carlos Betancur. Ils ne sont donc que 197 à se disputer cette 100ème édition de la Doyenne, qui sera longue de 263 kilomètres.

Le Roi Philippe est au départ pour saluer les coureurs.

Les côtes au programme

Km 70 : La Roche-en-Ardenne (2,8 km à 6,2 %)
Km 123 : Côte de Saint-Roch (1 km à 1,1 %)
Km 167 : Côte de Wanne (2,8 km à 7,2 %)
Km 173,5 : Côte de Stockeu (1 km à 2,4 %)
Km 179 : Côte de la Haute-Levée (3,6 km à 5,6 %)
Km 201 : Col de la Vecquée (3,1 km à 6,4 %)
Km 218,5 : Côte de la Redoute (2 km à 8,9 %)
Km 231,5 : Côte des Forges (1,9 % à 5,9 %)
Km 243,5 : Côte de la Roche-aux-Faucons (1,5 km à 9,3 %)
Km 257,5 : Côte de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6 %)

Le profil

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK