Sep Vanmarcke veut jouer la gagne à Roubaix

Sep Vanmarcke
Sep Vanmarcke - © DIRK WAEM - BELGA

En compagnie de son équipe LottoNL-Jumbo, Sep Vanmarcke a reconnu le parcours de Paris-Roubaix jeudi. "Je ne suis pas fatigué", a déclaré Vanmarcke à la descente de son vélo. "Je me sens bien sur les pavés". Alors qu'il a chuté lors du GP de l'Escaut mercredi, Tom Van Asbroeck était également présent lors de cette reconnaissance.

Après avoir terminé Paris-Roubaix en deuxième position en 2013 et quatrième de la classique en 2014, Vanmarcke a à cœur de franchir la ligne en premier dimanche. Toutefois, des questions se posent concernant son état de forme après sa prestation en demi-teinte au Tour des Flandres où il a terminé en 53e position. "Ce n'est pas agréable de vivre ce genre d'aventure", a-t-il confié. "Mais je suis prêt à m'y remettre. Le Tour des Flandres ne s'est pas passé comme espéré mais je dois passer à autre chose. J'espère que je ne ferai ça qu'une seule fois durant ma carrière mais c'était une bonne leçon. Dimanche, je compte remettre les choses en place, j'ai de la motivation supplémentaire. Certainement parce que c'est ma dernière chance durant ce printemps. Je veux pouvoir répondre sur les pédales. Je vais tout faire pour réaliser un bon résultat".

A la suite des forfaits de Tom Boonen et de Fabian Cancellara, Vanmarcke s'attend à une course très ouverte. "Cela change la course et il y aura beaucoup de prétendants à la victoire", ajoute le leader de l'équipe LottoNL-Jumbo. "A Roubaix on retrouve toujours les plus forts devant. On verra comment la course se déroule et qui prendra les initiatives. Je m'attends à ce que les équipes Sky et Katusha prennent le contrôle. Kristoff n'est pas le grand favori, mais certainement l'un des favoris quand on voit ses performances des dernières semaines. Terpstra, Sagan, Degenkolb, Wiggins, Thomas, Stybar et d'autres qui sont en forme actuellement peuvent aussi espérer quelque chose. Paris-Roubaix est une classique qui me convient bien et je me dis ça chaque année. Si les conditions sont bonnes, alors je pense pouvoir me mêler à la bataille", conclut Vanmarcke.

Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK