Sep Vanmarcke: "C'est le début de saison de la poisse"

Sep Vanmarcke: "C'est le début de saison de la poisse"
Sep Vanmarcke: "C'est le début de saison de la poisse" - © FRED PORCU - BELGA

Victime d'une crevaison à 20 km de l'arrivée, Sep Vanmarcke a dû se contenter de la 11e place de Paris-Roubaix dimanche.

Avant sa crevaison, le leader de l'équipe LottoNL-Jumbo a placé une attaque, qui n'a pas fonctionné. Juste avant le Carrefour de l'Arbre, la malchance l'a de nouveau frappé. "Juste au moment où la finale commence, j'ai crevé. J'ai reçu une roue qui devait bien avoir 87 ans. Elle n'était pas adéquate et ce n'était pas de cela dont j'avais besoin. C'est vraiment décevant parce que je voulais une nouvelle fois tout donner. J'avais la sensation que peu de concurrents allaient survivre. Le sort en a décidé autrement comme cela a été souvent le cas en ce début de saison."

Tom Van Asbroeck et Maarten Wynants ont donné leur âme pour que leur leader revienne vers l'avant. Cela a coûté beaucoup de forces à Vanmarcke, qui a en plus noté une attaque de quelques favoris. "Au Carrefour de l'Arbre, c'était joué", reconnaît Vanmarcke. "La réparation à peine terminée, le petit groupe a démarré. C'est triste."

A hauteur du tronçon pavé numéro 2, il a rejoint un groupe dans lequel se trouvait Alexander Kristoff. "J'ai essayé de m'imposer au sprint mais le Norvégien m'a devancé. Ce n'est pas une honte. J'ai perdu honorablement. C'est dommage que la malchance me poursuive ainsi depuis le début de la saison. C'est très frustrant. C'est vraiment le début de saison de la poisse. Je suis devenu plus fort mais je n'ai jamais eu l'occasion de le démontrer."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK