Rome-Liège à vélo pour fêter ses 50 ans !

Vincent Faniel vient d’avoir 50 ans. Il est architecte. Sportif amateur, il a découvert le vélo il y a seulement 4 ans. Il s’apprête, fin de semaine, à réaliser un sacré défi : relier Rome à Liège (Neupré) en 25 étapes, 1935 kilomètres à vélo et 24.000 mètres de dénivelé positif, pour célébrer ses 50 ans !

"A 30 ans, nous explique-t-il, tu invites tes amis pour montrer que tu peux toujours faire la fête comme à 20 ans ! A 40 ans, tu invites tes amis pour montrer que tu as réussi ! A 50 ans, tu invites tes amis (à te rejoindre sur le parcours et t’accompagner un moment) pour montrer que tu es toujours jeune et sportif !"

Vincent est un pur cyclotouriste amateur. Un vrai. Un amoureux de la petite reine depuis que son médecin ne lui a pas laissé le choix après son opération au genou. Il lui a proposé deux sports : le vélo ou la natation. "Mais je nage comme une pierre, donc ce fut le vélo !"

Le football lui a détruit un genou (disparition du ménisque et de cartilage, déchirure des ligaments croisés antérieurs). Le cyclotourisme lui a construit un cœur !

 

La vélothérapie !

4 images
Rome-Liège à vélo pour fêter ses 50 ans! © Tous droits réservés

"En découvrant le vélo, j’ai d’abord eu mal aux fesses ! Tu apprends rapidement et tu atteins très vite tes limites, se souvient Vincent Faniel. A contrario, en quelques semaines, tu vois que tu repousses rapidement tes limites, que tu es capable de doubler la distance de tes sorties tout en gagnant fortement en confort !" Et très vite, il découvre les bienfaits de la vélothérapie !

"Pratiquer le vélo de manière récurrente te permet aussi de perdre du poids. J’ai perdu 8 kilos sur les 6 derniers mois de ma préparation ! Faire du vélo te permet aussi de décrocher du stress de la vie active, de passer plus de temps avec des amis avec qui tu roules. Tu génères aussi de la dopamine, des endorphines, et tu dors beaucoup mieux ! En plus, ce n’est pas "un sport alcoolisé", il n’y a pas de troisième mi-temps comme dans beaucoup d’autres disciplines ! Enfin, ça m’a permis aussi de me rapprocher de mon fils qui avait 15 ans quand j’ai commencé le vélo et qui s’est mis au cyclisme aussi. C’est une école de vie, un apprentissage à aller au bout de l’effort. Mon fils va d’ailleurs m’accompagner sur les 7 premières étapes de mon périple."

Un roadbook préparé depuis 8 mois !

4 images
Rome-Liège à vélo pour fêter ses 50 ans! © Tous droits réservés

Vincent Faniel quittera son petit village de Rotheux (Neupré-Liège) ce vendredi. Direction Rome en voiture avec sa femme et son fils. "Dimanche, je m’élancerai de Rome pour un périple de 25 étapes avec 3 jours de repos, poursuit-il. Je vais rouler vers Florence, Bologne, Aoste avant d’aller grimper le col du Grand St-Bernard et puis de redescendre vers Martigny en Suisse pour regrimper un col ! Ensuite, je longerai le Lac Léman et je rejoindrai la France par la Franche-Comté, direction la Planche des Belles Filles où je ferai étape. Là, je m’offrirai une courte étape avec 4 cols !"

"Après, je remonterai vers Verdun et St-Hubert pour rejoindre Neupré le 8 Août. Ma compagne ira courir chaque matin avant de me rejoindre à l’étape début d’après-midi pour aller faire une visite et… me masser !"

Le Criterium du Confiné Libéré !

4 images
Rome-Liège à vélo pour fêter ses 50 ans ! © Tous droits réservés

C’est ainsi qu’il a dénommé son périple, le Criterium du Confiné Libéré en référence clin d’œil à un autre célèbre critérium. Rien d’étonnant pour celui qui partage sa passion du sport et du vélo sur un groupe privé créé sous le nom non moins évocateur de "1000 ans sans Raymond"!!

Son périple est d’ailleurs à découvrir et à suivre sur la page Facebook "le criterium du confiné libéré". Beau projet !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK