Roelandts : "Il fallait être adroit pour rester sur le vélo"

Jürgen Roelandts
Jürgen Roelandts - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Jürgen Roelandts (Lotto Soudal) semblait en mesure de franchir la ligne d'arrivée, située sur la Vanackerstraat de Wevelgem, en premier, mais il a été repris à 17 kilomètres de l'arrivée. "C'était compliqué de rouler aujourd'hui", a commenté l'ancien champion de Belgique.

"J'avais suffisament mangé et je sentais encore de la force dans mes jambes. J'ai entendu qu'un groupe roulait derrière moi et que Jens Debusschere en faisait partie. Je savais que le vent était favorable à l'arrivée, mais j'avais gaspillé trop de forces dans la première partie de la course. Bien entendu, les poursuivants ont pu jouer sur leur supériorité numérique. Je devais seulement combattre contre le vent et la pluie. C'était compliqué de rouler. Tu devais être très adroit pour rester sur le vélo. Certains coureurs ont d'ailleurs chuté. Ce Gand-Wevelgem était une course technique. Cela me met en confiance pour ce qui doit encore arriver. Je n'ai pas encore décroché la timbale. J'espère que je le ferai rapidement. La semaine prochaine, ce serait bien. Je peux utiliser ces sept jours pour me reposer en vue du Tour des Flandres."

Le champion de Belgique Jens Debusschere, équipier de Roelandts, a dû se contenter de la cinquième place. "Je ne me suis pas senti super-bien durant la journée, mais j'étais présent dès que je devais l'être", a raconté Debusschere. "Je trouve vraiment dommage que Roelandt n'a pas pu poursuivre jusqu'au bout. Je savais que quand ils l'auraient repris, je n'aurais pas été assez bien pour terminer le travail. J'ai tout essayé et je suis déçu."


Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK