Riccardo Ricco saisit le TAS

L'Italien avait été condamné à 12 ans de suspension par le tribunal antidopage italien du CONI, le Comité national italien, le 19 avril dernier.

Riccardo Ricco, 28 ans, avait été transporté d'urgence à l'hôpital en février 2011 d'un blocage rénal. Dans un état critique, il avait avoué au médecin qui lui avait sauvé la vie s'être fait auparavant une transfusion sanguine. Il s''agissait là d'une deuxième infraction après un contrôle positif à l'EPO-Cera sur le Tour de France en 2008 qui lui avait déjà valu 20 mois de suspension.

C'est la deuxième fois que Ricco saisit le TAS. En mars 2009, il avait obtenu de l'institution suisse que sa première suspension soit réduite à 20 mois au lieu de deux ans, pour souligner sa collaboration avec les autorités antidopage.


Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK