Revirement pour Simon Spilak qui n'ira pas chez Bahrain-Merida, mais qui s'arrête

Revirement pour Simon Spilak qui n'ira pas chez Bahrain-Merida, mais qui s'arrête
Revirement pour Simon Spilak qui n'ira pas chez Bahrain-Merida, mais qui s'arrête - © FABRICE COFFRINI - AFP

Confirmé pour un contrat de trois saisons chez Bahrain-Merida après huit saisons passées chez Katusha-Alpecin, Simon Spilak, 33 ans, a finalement décidé de raccrocher. Une décision subite pour le Slovène qui estime "que c'est le bon moment" de mettre un terme à sa carrière.

"J'aurais pu encore continuer quelques années", a ajouté, au journal slovène Delo, Simon Spilak vainqueur à deux reprises du Tour de Suisse en 2015 et 2017 et qui compte le Tour de Romandie 2010 à son palmarès garni de douze victoires pros. Sixième du Tour de Suisse encore cette année, ce bon grimpeur aura disputé sa dernière course au Grand Prix de Montréal le mois dernier.

L'histoire entre Bahrain-Merida et les Slovènes n'est pas très heureuse pour l'instant. La formation du WorldTour a annoncé cette semaine avoir licencié avec effet immédiat Kristijan Koren, coureur, et Borut Bozic, directeur sportif, suspendus tous les deux pour deux ans par l'UCI, l'Union cycliste internationale, pour avoir été épinglé dans l'affaire de dopage Aderlass.

Barhain-Merida a invoqué sa politique de tolérance zéro en matière de dopage pour mettre fin au contrat des deux Slovènes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK