Revoir l'Insta Live de Remco Evenepoel : "Le Giro reste la meilleure option pour moi"

A chaque jour de la semaine son InstaLive RTBF Sport. Ce mercredi, Benjamin Deceuninck était en compagnie de Remco Evenepoel 

Le jeune prodige belge a évoqué son calendrier 2020. Malgré les annulations et les reports, notamment celui du Tour de France il n’a pas changé ses objectifs.

"Je pense que le calendrier est full. Avec les monuments et les championnats en plus, il ne faut plus rien ajouter. Sinon on finira la saison en décembre. Pour moi le Giro reste la meilleure option. Je vais aussi me concentrer sur les championnats de Belgique, d’Europe et du Monde".

Remco défendra son titre européen pendant le Tour et espère briller au national sur un parcours qui lui convient ("ça monte et ça descend tout le temps"). Comme en 2019, il s’alignera dans le chrono et dans la course en ligne aux Mondiaux de Martigny.


LIRE AUSSI >>> L'UCI dévoile les contours du nouveau calendrier cycliste 


Le Tour de France ce sera donc pour plus tard. "Je vais goûter à un grand tour en 2020. Mais sur la Grande Boucle, tout est plus grand." Le maillot jaune le fait rêver au point que s’il doit choisir entre une victoire à Paris et remporter les cinq monuments, il opte pour le Tour.

Le vainqueur du Tour d’Algarve, qui a disputé ses premières courses il y a trois ans jour pour jour, vit une situation inédite. Le prochain objectif est dans quatre mois. Une attente qu’il faut gérer. "Il ne faut pas trop en faire. Mais c’est difficile avec ce temps. J’en profite pour faire des heures en endurance pour garder la forme et ne pas grossir".

Une sortie de 300 kilomètres ce week-end

Il se lance aussi des défis pour garder la motivation. "Je ne chasse pas les KOM (meilleurs temps sur les secteurs Strava) mais je fais plutôt des grosses sorties. J’essaie d’en faire une par semaine. Un truc spécial. Ce week-end, je vais rouler 300km".

Le champion d’Europe du chrono a aussi apprécié le Tour des Flandres virtuel. "C’était très dur. J’ai toujours été meilleur sur la route que sur les rouleaux. Cela faisait plaisir de ressentir le goût compétition. Gagner ou pas, ce n’était pas important. Il fallait surtout offrir quelque chose aux spectateurs".

Ses équipiers idéaux ? Merckx, Contador, Gilbert et ... Keisse

Appelé à composer une équipe de rêve de cinq coureurs, Remco s'est choisi des équipiers de luxe : Iljo Keisse, Eddy MerckxPhilippe Gilbert et Alberto Contador (ses deux idoles de jeunesse). Et qui roulerait pour qui ? "Ça dépendrait des jours. Mais cette équipe pourrait aller loin."

Pas à l'aise sur les pavés de Roubaix

Evenepoel a aussi révélé sa faiblesse (son sprint), son aversion pour les pavés ("j'ai dû terminer le Carrefour de l'Arbre à pied chez les juniors") et son "secret" ("les pâtes poulet-sauce blanche de papa"). 

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK