Rétro : La der' du Crique à Soumagne en 1990, la plus belle d'Axel à Rochefort en 2000

Axel Merckx, Champion de Belgique à Rochefort en 2000
3 images
Axel Merckx, Champion de Belgique à Rochefort en 2000 - © Belga - RTBF

Quels sont les points communs entre les éditions 1990 et 2000 des Championnats de Belgique ? Elles se sont toutes les deux déroulées le 26 juin - à dix ans d'écart jour pour jour - sur le parcours accidenté d'une commune wallonne, et elles ont couronné deux hommes arrivés en solitaire, Claudy Criquielion et Axel Merckx.

Il y a trente ans, c'est à Soumagne que le Crique est allé décrocher la dernière victoire de sa carrière, alors que dix ans plus tard, en plein Euro 2000 belgo-néerlandais de football, c'est à Rochefort que le fils du Cannibale a remporté le plus beau de ses sept succès chez les professionnels...

Soumagne 1990 : Claudy Criquielion complète son palmarès

En 1990, c'est la commune de Soumagne, située entre Liège et Verviers, qui accueille les Championnats de Belgique pour désigner le successeur de Carlo Bomans, vainqueur un an plus tôt à Waregem.

Le profil du circuit de 12.8 kilomètres, assez bosselé et à parcourir à 18 reprises, doit convenir à un homme fort.

Au départ, les favoris ne manquent pas (Johan Bruyneel, Michel Dernies, Edwig Van Hooydonck...), mais l'équipe Lotto, emmenée par Claudy Criquielion, Frank Van Den Abeele, Peter De Clercq ou encore Johan Museeuw, est en supériorité numérique et compte bien récupérer un titre qui lui échappe depuis 1986.

Claudy Criquielion est en fin de carrière et n'a plus gagné depuis plus d'un an (la Flèche Wallonne, son seul succès en 1989). Privé de succès depuis ses débuts sous les couleurs Lotto quelques mois plus tôt, le coureur de 33 ans aborde ce National avec l'envie de bien faire.

A deux tours de l'arrivée, les favoris sortent de leur coquille. Neuf hommes forts vont se disputer la victoire dont Peter De Clercq, Jan Nevens, Edwig Van Hooydonck, Frank Van Den Abeele, Dirk De Wolf et Claudy Criquielion, parfaitement entouré dans ce groupe de tête.

Dans le dernier tour, Edwig Van Hooydonck, dans un très bon jour, Frank Van Den Abeele et Dirk De Wolf se détachent avant de voir revenir sur eux Claudy Criquielion. Le Champion du Monde 1984 place son attaque décisive à quatre kilomètres du but, dans la dernière difficulté du jour, et s'en va décrocher le titre de Champion de Belgique qu'il convoite depuis plus de dix ans.

Le Crique s'impose avec 46 secondes d'avance sur Edwig Van Hooydonck et Frank Van Den Abeele, qui l'accompagnent sur le podium, alors que Dirk De Wolf et Johan Museeuw complètent le Top 5.

Cette victoire est la 31ème et la dernière de Claudy Criquielion, qui mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison 1991 après avoir, notamment, terminé deuxième de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège (à chaque fois derrière Moreno Argentin) avec le maillot noir-jaune-rouge sur les épaules...

Rochefort 2000 : Axel Merckx, trente ans après Eddy

Dix ans plus tard, c'est à Rochefort que le peloton belge va se disputer le maillot de Champion de Belgique. Deux "blocs" s'affrontent : il y a d'un côté l'équipe Lotto - Adecco emmenée par Rik Verbrugghe, Mario Aerts, Andrei Tchmil ou encore Thierry Marichal, et de l'autre, la Mapei - Quickstep de Johan Museeuw, Tom Steels et Axel Merckx.

Les difficultés sont bien présentes sur le parcours namurois (deux ascensions, la Côte du Château du Roi et la Côte de Rochefort, sur un circuit long de 21.7 kilomètres à parcourir à onze reprises) et la météo maussade vient elle aussi ajouter un peu de piquant à ce National.

Après une course très animée, Axel Merckx, en pleine confiance après avoir remporté une étape du Giro un mois plus tôt, procède à un sérieux écrémage en attaquant dans l'avant-dernier tour, à 27 kilomètres de l'arrivée.

Il emmène dans sa roue son prestigieux coéquipier Johan Museeuw, mais aussi Marc Wauters (Rabobank), Frank Vandenbroucke (Cofidis), Mario Aerts (Lotto - Adecco) et Erwin Thijs (Vlaanderen 2002).

En grande forme, VDB réalise la course "parfaite"... mais lorsqu'Axel Merckx démarre dans un faux plat à quinze kilomètres du but, il ne réagit pas. Johan Museeuw, puis Wilfried Peeters et même Tom Steels, lorsque la jonction s'effectue derrière l'homme de tête, protègent l'échappée de leur coéquipier.

Frank Vandenbroucke se lance dans un ultime baroud d'honneur en compagnie de Rik Verbrugghe, mais le duo échoue à une trentaine de secondes d'Axel Merckx, qui devient Champion de Belgique trente ans après son père, sacré en 1970 à Yvoir, à quelques kilomètres de là.

Eddy Merckx, présent dans la cabine de la RTBF installée sur la ligne d'arrivée pour commenter la course en compagnie de Rodrigo Beenkens, peut laisser éclater sa joie... Sur le podium, Axel Merckx, entouré de sa famille et du couple royal, savoure...

Avec ce maillot noir-jaune-rouge, Axel Merckx décrochera le Tour de la Région Wallonne ainsi que le Grand Prix de Wallonie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK