Rétro : Greg Van Avermaet "Saint-Vith" au palmarès du Tour de Belgique en 2015

Quatre ans après avoir été obligé de s'avouer vaincu face à un Philippe Gilbert au sommet de son art, Greg Van Avermaet va remettre les pendules à l'heure sur le Tour de Belgique 2015.

Après trois succès consécutifs de la bête à rouler qu'est Tony Martin, les puncheurs savent qu'ils ont une belle carte à jouer en l'absence de celui qui est alors déjà triple Champion du Monde du contre-la-montre. Car la dernière étape, avec départ et arrivée à Saint-Vith, leur est favorable.

Mais revenons d'abord au prologue de l'épreuve, un effort individuel de 6.85 kilomètres tracé autour de Bornem. L'Autrichien Matthias Brändle (IAM Cycling), spécialiste du chrono, parvient à surprendre un autre cador de la discipline, Rohan Dennis (BMC), pour s'offrir la victoire avec deux secondes d'avance sur l'Australien.

Derrière ce duo de choc, le Belge Gaëtan Bille (Verandas Willems) réalise une superbe performance en s'emparant de la troisième place (+0:09), alors que Greg Van Avermaet, cinquième, limite parfaitement la casse en ne cédant que onze secondes au leader autrichien.

Les trois étapes suivantes sourient aux sprinteurs. Tom Boonen (Etixx-QuickStep) devance Arnaud Démare (FDJ) à Knokke, mais le Champion de France de l'époque prend ensuite sa revanche sur son rival belge, qui doit se contenter de la deuxième place tant à Herzele qu'aux Lacs de l'Eau d'Heure.

La victoire finale va se jouer à Saint-Vith, lors de l'étape reine de ce Tour de Belgique 2015. Grâce aux trois secondes de bonification grappillées la veille, Greg Van Avermaet est revenu à huit secondes de Matthias Brändle au général.

Une "dream team" au service de Greg Van Avermaet

Et sur ce "mini Liège-Bastogne-Liège", la force de frappe de l'équipe BMC (avec Rohan Dennis, Jempy Drucker, Manuel Quinziato, Dylan Teuns, Michael Schär...) fait merveille.

Après l'enchaînement Rosier-Stockeu-Haute Levée, Greg Van Avermaet est dans un fauteuil. Les deux coureurs qui le précèdent au général, Matthias Brändle (malade) et Arnaud Démare, ont abandonné, reste à remporter ce Tour de Belgique avec panache...

Dans les dix derniers kilomètres, Tiesj Benoot (Lotto Belisol), Egor Silin (Katusha) et Greg Van Avermaet parviennent à prendre la poudre d'escampette. Comme quatre ans plus tôt, le coureur BMC retrouve le Russe dans le final de l'étape reine du Tour de Belgique. Comme quatre ans plus tôt, un coureur Lotto va-t-il le devancer sur la ligne ?

Non, car dans les rues de Saint-Vith, Greg Van Avermaet anticipe le sprint et, malgré un retour désespéré de Tiesj Benoot, il peut lever les bras pour la deuxième fois de la saison après avoir remporté deux mois et demi plus tôt la troisième étape de Tirreno-Adriatico.

Son troisième succès de l'année coule de source, puisqu'il s'adjuge également le classement général du Tour de Belgique devant Tiesj Benoot et Gaëtan Bille, cinquième de l'étape dans le sillage de Dylan Teuns.

Ces deux succès confirment la montée en puissance de Greg Van Avermaet qui, un mois et demi plus tard, s'adjugera une étape du Tour de France. Avant de connaître deux saisons couronnées de succès en 2016 et 2017...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK